Accueil / Actualités / Le procès de la buraliste d’Albi s’ouvre aujourd’hui

Le procès de la buraliste d’Albi s’ouvre aujourd’hui

Le procès de la buraliste qui refusait l’entrée aux femmes voilées dans son établissement va se tenir aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de la ville à 14h. Quatre plaintes ont été posées pour  « discrimination religieuse ». Elle encourt une peine allant jusqu’à cinq ans de prison et 75 000€ d’amende pour refus de fourniture d’un service en raison de l’appartenance religieuse.

Retour sur les faits 

Cette buraliste avait défrayé la chronique en refusant tout service aux clientes voilées. Elle avait placardé une affiche surréaliste sur la façade du point relai où l’on pouvait voir la photo de trois femmes:

  • l’une coiffée d’un turban bleu
  • l’autre d’un bonnet/bandana noir
  • la troisième tête nue

Pour les deux premières le retrait de colis était tout simplement refusé pour « raison de sécurité ». La buraliste utilisait, de manière abusive, l’article de loi n°2010-1192 de 2011 interdisant la dissimulation du VISAGE dans l’espace public pour justifier son comportement discriminatoire.

Nous espérons que justice soit faite et que ce cas serve d’exemple aux hors-la-loi qui se croient tout permis jusqu’à humilier publiquement des femmes qui n’ont absolument rien à se reprocher et qui en portant le voile sont dans leur bon droit.

Un commentaire

  1. Oui je soutiens Michèle Sibony pour B.Nethanyahou soit jugé pour Crim de Guerre .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.