Accueil / Actualités / Un maire demande à H&M d’interdire le voile à ses employées

Un maire demande à H&M d’interdire le voile à ses employées

Une lettre islamophobe publiée par un maire fait polémique et relance le débat du voile au travail.

Un courrier public

Le 24 avril dernier, le maire LR de Mandelieu-La Napoule (Alpes-Maritimes) a adressé un courrier aux gérants du magasin de vêtements H&M de sa commune pour leur demander d’interdire le port du voile par ses vendeuses. Dans cette lettre, publiée au journal municipal local, le maire évoque de «nombreuses plaintes d’administrés et de clients, gênés par la tenue vestimentaire à caractère religieux» de salariées du magasin.

Une demande de neutralité

Pour appuyer son argumentaire, le maire va jusqu’à citer un article du Code du travail affirmant qu’un employeur privé est autorisé à interdire le foulard islamique. L’enseigne connue pour son ouverture concernant le voile a ainsi répondu : «Notre règlement intérieur permet à chacun de nos collaborateurs de s’habiller comme ils le souhaitent dans les limites fixées par la loi. Notre règlement intérieur n’interdit rien que la loi n’interdise elle-même».

La maire a même conclu sa lettre par : «Je vous demande d’agir pour qu’à Mandelieu-La Napoule, le port de signes religieux soit proscrit». Et non Monsieur, une entreprise privée n’est pas soumise à l’obligation de neutralité comme l’est la fonction publique. Alors vous n’arriverez pas à imposer votre islamophobie !

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*