Accueil / Actualités / La jungle de Calais évacuée envoie les réfugiés dans les centres d’hébergement
La jungle de Calais évacuée envoie les réfugiés dans les centres d'hébergement

La jungle de Calais évacuée envoie les réfugiés dans les centres d’hébergement

Dans le nord de la France, la jungle de Calais a été évacuée, impliquant que les réfugiés soient dirigés vers les centres d’hébergement répartis un peu partout sur le territoire français.

Des communes ne veulent pas de réfugiés

Ce sont des bus qui ont emmené entre 6000 et 8000 réfugiés vers les Centres d’Accueil et d’Orientations. Le transfert a débuté ce lundi 24 octobre et doit continuer les mardi et mercredi suivants. Ce sont environ 9000 places d’hébergement qui ont été créées dans les régions de France, en jonglant entre réticences et refus catégoriques de certains élus locaux quant à l’accueil des réfugiés. Des communes ne souhaitant pas être des foyers d’accueil ont fait entendre leurs voix indiquant que le gouvernement leur imposait cette situation, créant d’autres Calais partout dans l’Hexagone. Rappelons par exemple que le maire de la commune de Charvieu-Chavagneux ne voulait pas de réfugiés musulmans !

A présent évacués, rien ne garantit que des réfugiés ne vont pas se retrouver dans la nature, sans hébergement. Et quant à ceux qui seront accueillis, rien ne prouve qu’ils seront en sécurité et non à la merci des habitants les plus réfractaires à les voir dans leurs villes. N’oublions pas qu’un futur centre d’accueil de réfugiés avait été incendié dans le Puy-de-Dôme.

2 plusieurs commentaires

  1. Je ne comprends pas votre article !!!
    8 000 personnes vivaient dans des conditions inacceptables parce soit obligés de partir de leur pays très pauvres, soit parce que leurs pays sont des dictatures
    Après des mois à laisser grandir cette zone de non droit, notre pays « la France » trouve enfin des conditions acceptables pour 8 000 personnes. Je dis merci à la France
    Alors bien sur, cela ne se fait pas dans une unanimité à 200%, il y a des réticences mais ça c’est bien fait. Contrairement à beaucoup d’associations qui redoutaient des scènes de violence. Maintenant 8000 personnes ont un toit, alors qu’elles vivaient dans des bidonvilles.
    Surveillons la suite, mais s’il vous plait, ce qui se passe est positif. N’en faites pas un nouveau prétexte pour critiquer la france
    Merci de publier mon commentaire

    • Salam aleykoum Karim
      Merci pour votre commentaire.
      A notre tour de ne pas comprendre votre réaction.
      L’article n’est en rien négatif à l’égard de cette évacuation mais permet simplement de s’interroger sur l’acceptation des réfugiés dans les villes où se trouvent les centres d’hébergement.

      Au plaisir de vous lire
      L’équipe Katibîn

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*