Accueil / Actualités / États-Unis : un enfant agressé car musulman, sa famille décide de quitter le pays
États-Unis : un enfant agressé car musulman, sa famille décide de quitter le pays

États-Unis : un enfant agressé car musulman, sa famille décide de quitter le pays

En Caroline du Nord, une famille victime d’islamophobie à répétition décide de quitter le pays et repartir vivre dans son pays d’origine, jugé « plus sûr ».

Des agresseurs de sept ans

Vendredi 7 octobre, le fils d’un chercheur pakistanais qui travaille sur l’étude d’actes terroristes, est rentré de l’école couvert de bleus. Dans le bus, les camarades de classe de l’enfant de sept ans auraient voulu le forcer à avaler de la nourriture non halal. Parce qu’il a refusé, cinq enfants se sont alors rassemblés autour de lui puis l’ont frappé au visage, lui ont asséné des coups de pied à l’estomac et tordu l’un de ses bras, tout en répétant qu’il était musulman.

Des violences répétées

Cette agression ne serait pas la première. Les camarades de classe du cadet de la famille, âgé de 8 ans, avaient accusé son père d’être un terroriste parce que celui-ci porte une barbe. Aussi, un camarade de l’aîné âgé de 14 ans aurait apporté à l’école un couteau que son père avait ramené de Colombie. Le jeune musulman voulant l’imiter a apporté quant à lui un couteau venu du Pakistan. Ses camarades l’avaient alors accusé d’être un terroriste et l’école avait même été fermée en attendant de faire le point sur la situation. L’adolescent avait été suspendu pendant six mois et souffrirait depuis d’anxiété et de dépression.

Cette famille a alors décidé de quitter les États-Unis et partir vivre au Pakistan, car pour elle les États-Unis « ne sont plus un pays sûr ».

L’ouverture d’une enquête

Suite à cette dernière agression, une enquête a été demandée par le Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR), qui estime que « cette attaque présumée a lieu alors que le pays connaît actuellement une hausse des brutalités envers les élèves de confession musulmane dans tout le pays (…). Tout élève, peu importe sa religion, doit pouvoir se sentir en sécurité dans son environnement scolaire ». Les forces de police locales ont également été contactées.

L’islamophobie rampante aux États-Unis commence à avoir de réelles conséquences dans la vie quotidienne des musulmans vivant dans ce pays. Entre la peur du terrorisme et la haine attisée par Donald Trump, les américains deviennent violents et les musulmans se sentent de moins en moins en sécurité. Les islamophobes commenceraient-ils à parvenir à leurs fins : faire partir les musulmans?

 

Un commentaire

  1. Bonsoir,

    Ce que je ne comprends pas, la source de l’article n’est pas cité, pourquoi ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*