Accueil / Islam / Fin de Ramadhan : ce qu’il faut savoir sur Zakât al Fitr
Fin de Ramadhan : ce qu’il faut savoir sur Zakât al Fitr

Fin de Ramadhan : ce qu’il faut savoir sur Zakât al Fitr

La fin de ce mois sacré et béni approche à grands pas et tous devrons bientôt nous acquitter de Zakât al Fitr. Bien différente de Zakat al mal, cette aumône que l’on doit verser lorsque le mois de Ramadhan touche à sa fin a certaines règles et conditions.

Quelles sont-elles ?

Ibn Omar a dit : « Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a institué la Zakat d’El-Fitr – rupture du jeûne de Ramadan – de la valeur d’un Saa’ de dattes ou d’orge (environ 2, 10 livres), due par tout musulman, libre ou esclave, grand ou petit, homme ou femme. » [Al-Boukhari et Mouslim]

Son but

Elle purifie l’âme de ce qui l’aurait souillée pendant le jeûne, tel que bavardage et propos obscènes.  Elle procure au pauvre de quoi manger le jour de l’Aïd et de s’abstenir de quémander.

Ibn Abbas a dit : « Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a institué la Zakat El-Fitr pour purifier l’âme du bavardage et des paroles licencieuses et pour donner à manger aux pauvres. » [Rapporté par Abou Daoud, Ibnou Maja & Ha’kim]

Sa quantité et nature

Sa quantité est évaluée à un « Saa’ », mesuré par quatre fois la contenance des deux mains (environ 2,10 livres) de la nourriture la plus généralement en usage dans la région, telle que blé, orge, dattes, riz, raisin sec, fromage, etc.

Abou Saïd  a dit : « Du vivant du Prophète (paix et bénédictions sur lui) nous acquittions de la Zakat El-Fitr à raison d’un Saa’ de blé, d’orge, de fromage ou de raisin sec pour chaque membre de la famille, grand ou petit, libre ou esclave. » [Al-Boukhari et Mouslim]

A partir de quand Zakat El-Fitr devient obligatoire et quand faut-il la donner ?

Elle devient obligatoire dès la veille de l’Aïd. Quant au moment de sa remise il est comme suit : un temps admissible où il est possible de remettre cette Zakat un jour ou deux avant l’Aïd.

Un temps obligatoire préférentiel : c’est le jour même de l’Aïd depuis l’aube jusqu’avant l’accomplissement de la prière.  C’est la recommandation du Prophète (paix et bénédictions sur lui).

Ibn Abbas  a dit : « Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a institué cette Zakat comme purificatrice du bavardage et des propos indécents et pour donner à manger aux pauvres. Celui qui s’en acquitte avant la prière, elle sera pour lui agréée comme Zakat de Fitr, mais livrée après la prière, elle sera considérée comme une simple aumône. »

Un temps obligatoire d’acquittement qui s’étend de l’accomplissement de la prière à l’infini.

 A qui donner cette Zakat ?

C’est une aumône à donner comme toutes les autres, mais les pauvres y sont prioritaires, car le Prophète a dit : « Épargnez-leur la mendicité le jour de l’Aïd. »

De ce fait, les indigents y ont plus droit et on ne peut l’attribuer ailleurs que s’ils font défaut, ou qu’il y ait plus de nécessiteux qu’eux, ou que d’autres catégories en aient plus grand besoin.

Remarques :

1 – La femme riche peut remettre sa Zakat à son mari pauvre et non le contraire, car elle est à sa charge.

2 – Le pauvre qui n’a rien à manger ce jour-là est dispensé de cette aumône, Allah   ne charge nulle âme au-dessus de ses moyens.

3 – Celui qui a une partie de nourriture, même petite, excédant celle de la journée de l’Aïd, peut la donner en Zakat.  Elle lui suffit.  Allah a dit : « Craignez Allah autant que vous le pouvez. »  [Sourate 64 – Verset 1]

4 – Il est admis de partager une aumône entre plusieurs personnes et de remettre plusieurs aumônes à un seul pauvre.  La loi n’a pas fait de restriction.

5 – Le musulman doit donner la Zakat du « Fitr » là où il se trouve.

6 – Il est permis de la transférer que par nécessité. Il suit alors la règle générale de l’aumône.

Source : www.sajidine.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*