Accueil / Actualités / Le tueur d’Orlando était à « 100% gay » et voulait se venger
Le tueur d'Orlando était à "100% gay" et voulait se venger
Crédits: The Washington Times

Le tueur d’Orlando était à « 100% gay » et voulait se venger

Nouveau rebondissement dans l’affaire du massacre du « Pulse » en Floride, Omar Mateen, l’auteur de la fusillade dans la boîte de nuit, serait gay et aurait tout simplement voulu se venger de la communauté homosexuelle. Le FBI s’est penché sur les propos d’un homme interrogé par la télévision.

Omar Mateen était gay à « 100% » 

Malgré les rumeurs persistantes sur l’orientation sexuelle d’Omar Mateen, c’est un nouveau témoignage qui vient presque définitivement confirmer les soupçons. Un homme surnommé « Miguel » par une chaîne de télé sud-américaine, aurait livré une interview dans laquelle il disait avoir fréquenté le terroriste pendant 2 mois, ils se seraient même vus près d’une quinzaine de fois dans un hôtel. « Miguel » aurait rencontré Omar sur une application spécialisée nommée « Grindr », selon lui c’était un homme qui demandait beaucoup d’affection, le meurtrier était homosexuel à « 100% ». Le terroriste aurait livré plusieurs informations sur sa vie privée, personne n’était au courant de sa préférence pour les hommes, son père lui aurait d’ailleurs mis la pression afin qu’il se marie, bien qu’il n’éveillait aucun soupçon sur son homosexualité, seule la femme d’Omar était véritablement au courant de son orientation, elle avait fini par l’accepter selon « Miguel ».

Une vengeance personnelle 

Justement, qu’a pu animer l’envie d’Omar Mateen d’en découdre avec la communauté gay ? Peut-être une soudaine conversion à l’Islam… Visiblement non. « Miguel » explique que son ex-amant était particulièrement attiré par les « latinos gays et bronzés » mais ces derniers ne partageaient pas toujours ce même désir, c’est une mauvaise aventure qui va l’inciter à passer à l’acte. Un jour, Omar aurait entretenu une relation avec un porto-ricain, l’homme était séropositif et n’aurait pas prévenu le tueur au préalable, paniqué et courroucé, Omar aurait donc lâché: « Je vais les faire payer pour ce qu’ils m’ont fait. » Finalement, le prétendu « soldat du califat » était plutôt motivé à se venger d’une communauté qui le rejetait qu’à faire triompher l’Etat Islamique. Dans l’interview « Miguel » n’a d’ailleurs même pas établit de lien entre Omar et sa pratique religieuse. L’organisation terroriste a donc profité de ce désir profond de vengeance pour revendiquer une attaque contre l’Amérique, l’affaire personnelle d’Omar Mateen a eu des répercussions internationales attendues. L’allégeance faite lors de son assaut était bel et bien destinée à camoufler ses réelles intentions.

La fusillade d’Orlando a été la plus sanglante jamais enregistrée aux Etats-Unis, dans la nuit du 11 juin au 12 juin Omar Mateen était entré dans une boîte de nuit et avait tué près de 50 personnes, l’Etat Islamique avait revendiqué l’attaque.       

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*