Accueil / Actualités / L’Algérie sans réseaux sociaux depuis samedi soir
L'Algérie sans réseaux sociaux depuis samedi soir
Crédits: Topyweb

L’Algérie sans réseaux sociaux depuis samedi soir

Punition collective. Les algériens sont privés de connexion internet depuis hier soir 20  heures, la raison ? Eviter les fraudes durant les examens du baccalauréat. Les épreuves initialement prévues début juin ont été annulées et reprogrammées pour le 19 juin.

Facebook et Twitter principalement ciblés

Les lycéens étaient censés en finir le 2 juin dernier, finalement l’examen du baccalauréat se clôturera le 23 juin. Veille du 29 mai, les algériens se préparent pour les épreuves, étrangement les sujets défilent déjà sur les réseaux sociaux, à la grande stupeur des enseignants et du gouvernement, des milliers de candidats prennent prématurément connaissance des exercices qui les attendent, le constat est sans appel: la fraude est massive. Nouria Benghabrit, la ministre de l’Education, décide fermement de reprogrammer le baccalauréat pour plusieurs filières, presque 600 000 lycéens sont concernés. Alors que les épreuves débutaient aujourd’hui, le gouvernement algérien a opté pour une méthode « assez » radicale pour contrer la tricherie, bloquer l’accès à Facebook et à Twitter dans tous le pays, et réduire le débit internet afin de compliquer l’accès aux différents sites web. Malgré la mesure drastique, certains rusés ont su contourner les restrictions imposées en empruntant des réseaux VPN, voilà pourquoi certains internautes algériens parvenaient tout de même à se connecter durant la journée. Les mesures employées par le gouvernement ont suscité beaucoup d’indignation auprès des algériens, la majorité d’entre-eux ont jugé la décision largement disproportionnée quant au nombre réel de personnes concernées, en effet des milliers de personnes ont été injustement sanctionnées dans leur travail.

Actuellement, rien n’indique si la situation évoluera dans les prochains jours à l’occasion des épreuves suivantes, aucun membre du gouvernement algérien a souhaité s’exprimer concernant la polémique, il reste toutefois 3 jours à tenir pour les candidats… ainsi qu’aux web-addict.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*