Accueil / Actualités / Deux Palestiniens attaquent un café à Tel-Aviv
Deux palestiniens attaquent un café à Tel-Aviv
Crédits: REUTERS

Deux Palestiniens attaquent un café à Tel-Aviv

Les deux hommes ont ouvert le feu hier soir dans le quartier de Sarona, un lieu très fréquenté de Tel-Aviv, 9 personnes ont été touchées par les balles.

Au moins 4 morts et 5 blessés

Vers 21h30 deux cousins originaires de Cisjordanie, de la ville de Yata près d’Hébron, ont attaqué à l’arme à feu un café de la très festive Tel-Aviv. Les hommes s’en sont pris aux clients assis à l’intérieur du Max Branner Café, un lieu situé à quelques dizaines de mètre du ministère de la Défense israélienne. Après avoir tiré sur la foule, au moins quatre personnes ont été tuées et cinq autres ont été blessées par les balles,  les deux palestiniens ont tenté de prendre la fuite, le premier a finalement été touché tandis que le deuxième a été intercepté par la police, ils se trouvent actuellement tous les deux à l’hôpital Ichilov, un client présent lors de l’assaut a accepté de témoigner: « Les tirs ont duré près d’une minute, il y a eu un mouvement de panique, puis on nous a demandé d’évacuer le bâtiment. » . Le quartier de Sarona est très fréquenté par la population locale, d’importants restaurants viennent attirer un grand nombre d’israéliens, l’attaque s’est donc faite dans un endroit très ciblé.

Une attaque fêtée par le Hamas

Suite à l’attaque du café, les gouvernements européens ont rapidement exprimé leur solidarité avec Israël, du côté du Hamas, Ismaïl Haniyeh le chef du parti dans la bande de Gaza a qualifié de « héro » l’un des deux assaillants, le groupe n’a toutefois pas revendiqué l’acte. Un autre représentant palestinien a exprimé sa joie quant à la multiplication des attaques provenant d’Hébron, selon lui la ville est devenue la « capitale de l’intifada. »  

C’est l’attentat le plus important depuis octobre 2015, soit depuis le regain de violence entre juifs et musulmans dans la région.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*