Accueil / Actualités / « Omar Omsen » l’auteur de « 19HH » n’est pas mort
"Omar Omsen" l'auteur de "19HH" n'est pas mort
Crédits: Capture écran France 2 / NiceMatin

« Omar Omsen » l’auteur de « 19HH » n’est pas mort

Annoncé pour mort en 2015, Omar Diaby alias « Omar Omsen » serait donc vivant. Il aurait contacté un journaliste de France 2 et aurait livré un long entretien, Romain Boutilly a même été invité à le filmer…

L’histoire d’une mort organisée

Durant l’été 2015 des sources syriennes avaient annoncé sa mort, mais depuis plusieurs mois des échos provenant du front commençaient à défendre le contraire, c’est désormais officiel il est bel et bien vivant. L’auteur des web-documentaires « 19-HH » ou bien de « la vérité sur la mort de Ben Laden » a manipulé sa mort dans le but de pouvoir se faire opérer discrètement, dans l’entretien accordé à « Complément d’Enquête » via Skype, il affirme avoir reçu des soins dans un pays arabe qu’il ne souhaitait pas dévoiler. Depuis sa « grosse opération chirurgicale », il assure avoir eu aucun mal à voyager malgré le mandat d’arrêt international qui le vise.

Des attaques en France légitimes

Dans la suite de cet entretien, le recruteur justifie les attentats du 13 novembre ainsi que la tuerie des frères Kouachi au sein de la rédaction de Charlie Hebdo, il explique que ces attaques sont fondées sur le principe du talion islamique. En réponse aux bombardements de la coalition, les jihadistes affirment seulement venger la mort des femmes et enfants innocents. Toutefois, il insiste beaucoup sur les différences entre les deux groupes rivaux que sont l’Etat Islamique et Al-Nosra, il dénonce l’impulsivité, la haine et l’agressivité naturelle de Daech, puis défend au contraire, la capacité de réflexion de son groupe qui vise des personnes plus posées et plus réfléchies. Après avoir abordé les sujets liés à la guerre, Omar Diaby s’aventure sur le terrain politique pour soutenir ouvertement Marine Le Pen, selon lui elle défendrait les vraies valeurs de la France et se positionnerait pour un arrêt des frappes en Syrie ce qui lui accorderait plus de crédit.

Depuis 2013, Omar Diaby aurait engagé près de 80 combattants français dans les rangs de Jabat Al-Nosra (la branche d’Al Qaida dans la région du Cham), il avait rallié la Syrie en se rendant d’abord au Sénégal pour mieux passer entre les mailles du filet. L’intégralité de cet entretien sera diffusé sur France 2 la semaine prochaine pour le prochain numéro de « Complément d’Enquête. »

 

 

 

Un commentaire

  1. Salam alaykoum,

    Avez vous conscience qu’en citant le nom de ses documentaires (qui ont été à l’origine de beaucoup de départ de jeunes vers le « djihad ») et qui plus est en l’envoyant par mail à vos abonnés vous risquez de tenter certaines personnes qui ne les connaissez pas d’aller les visionner ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*