Accueil / Actualités / La banderole en soutien à Marwan Barghouti à Stains envoie le maire devant le tribunal
La banderole en soutien à Marwan Barghouti à Stains envoie le maire devant le tribunal

La banderole en soutien à Marwan Barghouti à Stains envoie le maire devant le tribunal

Cela fait sept ans que le fronton de la mairie de Stains arbore une banderole en soutien à Marwan Barghouti. Cependant Azzedine Taïbi, le maire de cette ville de Seine-Saint-Denis, se voit convoquer au tribunal administratif de Montreuil car l’opposition veut son enlèvement.

Un hommage qui appellerait à l’antisémitisme

C’est lundi 21 mars à 11h que le maire communiste devra se présenter au tribunal. Cependant cette affaire n’est pas nouvelle. En 2014, l’opposition les Républicains (ex-UMP) s’adresse au préfet du département pour que soit ôter le portrait. Les raisons ? Importation du conflit israélo-palestinien mais aussi une perche tendue à l’antisémitisme et au communautarisme. Il est décidé que la ville de Stains doit enlever la banderole. Mais le maire et son entourage ne comptent pas plier et soulignent le fait que critiquer la politique israélienne est forcément de l’antisémitisme. Pour rappel, Marwan Barghouti est un homme politique palestinien emprisonné en Israël depuis 2002 suite à un procès jugé non équitable. Aujourd’hui, le maire appelle tous les habitants de la ville souhaitant témoigner lors de l’audience au tribunal administratif de Montreuil à se manifester.

Si la mairie venait à retirer cette banderole, cela serait considéré comme une victoire pour les partisans de la politique coloniale israélienne. C’est certain !

Un commentaire

  1. Si je puis me permettre, vous avez fait une erreur et inversé ce que vous vouliez dire: critiquer la politique israélienne N’EST PAS de l’antisémitisme.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*