Accueil / Actualités / A 6 ans, il est interdit de voyager car suspecté de terrorisme
Crédit: Global Tv

A 6 ans, il est interdit de voyager car suspecté de terrorisme

Syed Adam Ahmed n’a que 6 ans, et pourtant il est déjà interdit de voyager en avion. Ses parents rencontrent continuellement des problèmes lorsqu’ils se déplacent avec leur enfant, à chaque fois qu’ils se retrouvent à l’aéroport ils subissent une multitude de contrôles et doivent absolument rencontrer tous le personnel de sécurité. Une situation de plus en plus invivable…

L’enfant confondu avec un présumé terroriste

Cet enfant n’a rien à voir avec une quelconque organisation terroriste, au contraire de son homonyme. En effet un individu du même nom et à l’âge plus avancé serait réellement suspecté de terrorisme et donc logiquement interdit de prendre l’avion, or c’est actuellement le plus inoffensif des deux qui en paie les frais. Cette malheureuse coïncidence ne date pas d’hier, selon les parents de l’enfant il ferait face à des difficultés logistiques depuis tout petit, or le scandale s’est manifesté il y a peu de temps lorsque le père a eu l’idée d’envoyer un tweet à Air Canada sur lequel on apercevait un écran d’ordinateur affichant la fiche terroriste de son enfant de six ans, une idée ingénieuse qui a su faire réagir la classe politique canadienne.

Une liste qui tarde à être actualisée… 

Le Ministre de l’Intérieur s’est donc chargé du dossier, il a adressé une lettre à la famille Ahmed dans laquelle il y expliquait les raisons de ce fichage et y annonçait une prochaine modification. Par ailleurs,  on y apprend aussi que plusieurs familles sont elles-aussi confrontées au même problème que Syed. Alors qu’une actualisation de la liste était attendue, les parents étaient loin de s’imaginer que le calvaire se poursuivrait. Le 4 mars dernier, lors d’un voyage à Edmonton, les parents de Syed n’arrivent toujours pas à procéder à l’enregistrement de leur fils et font une nouvelle fois face à d’innombrables contrôles avant d’embarquer, Khadija et Suleyman l’ont deviné, Syed reste un potentiel terroriste. Suite à ce nouvel incident, le ministère de l’intérieur a publié un communiqué dans lequel il annonçait une mise à jour imminente de la liste même si aucune date n’a été fixé. Aujourd’hui encore, plusieurs familles sont victimes de ce gigantesque quiproquo y compris des familles non-musulmanes…

       

2 plusieurs commentaires

  1. Bonjour, il s’agit du Canada?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*