Accueil / Actualités / Virus Zika : des mesures spéciales pour les femmes enceintes
Crédit photo : l'express.fr

Virus Zika : des mesures spéciales pour les femmes enceintes

La ministre de la Santé Marisol Touraine est en déplacement aux Antilles, où le virus Zika se propage. Ce voyage annonce des mesures spécifiques pour les femmes enceintes : elles pourront bénéficier d’échographies supplémentaires remboursées à 100% par la Sécurité sociale.

Des risques plus importants pour les fœtus

L’infection Zika est souvent bénigne, et rarement mortelle. Elle reste tout de même à risques pour les fœtus des femmes enceintes. Lorsque le virus est contracté au premier ou au deuxième trimestre de la grossesse, il pourrait être responsable de malformations fœtales et notamment d’une microcéphalie (malformation de la boîte crânienne, néfaste au développement intellectuel) ou le syndrome de Guillain-Barré, maladie neurologique qui peut entraîner une paralysie irréversible ou la mort.

Des mesures préventives

La ministre annonce une série de mesures dont la prise en charge et le suivi des femmes enceintes : « J’ai décidé de renforcer leur prise en charge. Elles pourront bénéficier d’échographies supplémentaires qui seront prises en charge à 100% par la sécurité sociale et sans avance de frais », a-t-elle annoncé.

Prudence pour les femmes qui allaitent

L’Organisation Mondiale de la santé déclare que les femmes atteintes du virus Zika peuvent continuer à allaiter. Rien ne prouvant un risque de transmission, a déclaré l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), jugeant le bénéfice supérieur au risque.

L’Organisation rappelle tout de même que le virus a été détecté dans le lait maternel de deux mères contaminées. « Mais il n’y a actuellement aucune preuve d’une transmission de Zika à des enfants à travers l’allaitement maternel », a souligné l’Organisation. Elle estime qu’il faudra des mois avant d’établir avec certitude un quelconque lien. La prudence est donc de mise, puisque même si les autorités sanitaires ne se prononcent pas pour le moment, le risque potentiel reste tout de même présent.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*