Accueil / Actualités / Israël : une jeune femme proteste contre l’occupation en refusant de faire son service militaire
Israël : une jeune femme proteste contre l'occupation en refusant de faire son service militaire
Jeune soldate israélienne après une marche d'entraînement. Source : Reuters

Israël : une jeune femme proteste contre l’occupation en refusant de faire son service militaire

Du haut de ses 19 ans, une jeune femme a décidé de se mettre à dos la grande majorité de ses concitoyens. Tair Kaminer – non par lâcheté mais par conviction – a tout simplement refusé d’effectuer son service militaire obligatoire. Un refus qui lui coutera un séjour en prison, en plus d’être considérée comme une traitresse.

Les raisons de son refus

Le père de la jeune femme, Micha Kaminer, s’est confié à RT expliquant que ses raisons étaient d’abord d’ordre politique. S’opposer à la politique gouvernementale du pays s’est s’assurer de surcroit les foudres. Pourtant, Tair Kaminer n’a pas hésité à dire « non » pour s’opposer ainsi à l’occupation des territoires palestiniens. Micha Kaminer, qui comprend et soutient sa fille dans ses choix, s’exprimera face caméra pour dénoncer une politique scandaleuse qui a mené sa fille tout droit en prison pour une vingtaine de jours.

Je crois que c’est stupide de la part du gouvernement et des autorités militaires de forcer les gens à agir en contradiction de leurs convictions.

Consciente du danger d’un tel régime, la jeune femme explique que son expérience en tant que bénévole auprès d’enfants traumatisés lui a permis de prendre cette décision. Son refus de venir grossir les rangs de l’armée lui vaudra mépris et insultes comme « parasite » et « traitre ».

Malgré le désenchantement qu’elle a provoqué chez certains, d’autres ont répondu à l’écho qu’elle a provoqué. Des opposants à la politique intérieure ont assailli les bureaux des autorités avec des centaines de lettres pour soutenir mais surtout réclamer la libération de la jeune femme. L’avocat de Tair Kaminer laissera entendre que celle-ci espère que son « refus de faire son service conduira le plus grand nombre possible de jeunes à étudier la vraie signification politique qu’implique le service militaire ».

Tension politique

Le cas de Tair Kaminer nous rappelle celui de Sahar Vardi qui a enchaîné les peines de prison pour avoir refusé de s’enrôler.

Après avoir vu à quoi ressemblait l’occupation, je me suis rendue à l’évidence que je n’aimerais pas faire partie des forces qui l’appliquent.

Ces femmes de convictions ne recevront jamais les honneurs pour leur courage. Bien au contraire, elles deviennent dangereuses pour le Gouvernement qui n’hésite pas à se faire entendre pour tenter de désamorcer un mouvement de contestation parmi ses propres concitoyens. C’est en ce sens que le premier ministre, Benyamin Nétanyahou a tenu à prendre parole.

Refuser d’obtempérer doit être puni et s’en servir pour exprimer de fausses accusations n’est pas valable.

Pour Tair Kaminer, l’affaire est toujours en cours, et au vu des cas précédents, si elle maintient son positionnement, elle subira le même sort que Sahar Vardi, connu pour ses séjours à répétition en prison.

Elles sont jeunes, fortes, courageuses, mais elles sont surtout conscientes que s’opposer à la politique gouvernemental israélienne c’est rejoindre les victimes de l’oppression. Combattre par les idées est pour certains plus dangereux que d’avoir l’arme aux poings.

Un commentaire

  1. J.Femme courageuse et humaniste et compréhensif , tiens bon jeune soldat : c’est tou l’armée etai comme toi . Vous vivrez en paix israéliens et palestiniens …..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*