Accueil / Actualités / Paris : « Il ne faut pas lui tirer dessus »
paris

Paris : « Il ne faut pas lui tirer dessus »

Quelques heures après l’annonce des évènements du quartier de la Goutte d’Or à Paris, les témoignages contraires à la version de la police fleurissent. Cette fois c’est une étudiante qui, depuis sa fenêtre, a observé les faits :

J’étais juste devant ma fenêtre quand j’ai entendu les coups de feu. Le quartier est très bruyant, très animé, mais j’ai tout de suite compris que ce n’était pas seulement une engueulade entre un policier et un riverain, comme ça arrive souvent.Des gens criaient : “Mais ça ne va pas ! Il ne faut pas lui tirer dessus !” Les policiers, eux, criaient de nous mettre à l’abri, de ne pas rester près des fenêtres. Alors je me suis réfugiée dans ma chambre pendant vingt minutes.

Quand je suis revenue à ma fenêtre, le corps de l’individu était toujours là, avant que les policiers ne mettent un drap dessus, quarante-cinq minutes plus tard. Par contre, le quartier était devenu désert, tous les commerces avaient baissé leur rideau.

Ce nouveau témoignage met en lumière que la version donnée par la police est plus que contestable. En quelques heures on bascule de la nouvelle attaque terroriste vers la grosse bavure. Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions, mais les premières observations ne sont pas rassurantes et la question de savoir s’il sera encore possible de dire « Allahou akbar » dans la rue sans risquer de se faire tirer dessus mérite d’être posée.

9 plusieurs commentaires

  1. Et le papier qui mentionne, en arabe, que l’assaillant «prête allégeance» au chef du groupe djihadiste État islamique, c’est du TOC ???

    • Vous avez la photo de ce papier et la mreuve qu’elle était sur l’assaillant au moment des faits ? Ou bien la encore faut se fier à la version de la POLICE que les autres témoins contredisent ?

  2. Pour quoi vous ne parlez pas des agressions sexuelles en Allemagne, suisse et la france ?????!!!! c’est encore des complots !!!!!

  3. Le mec se jette sur deux policiers avec un hachoir et un gilet d’explosifs (meme factice) et vous voulez qu’ils tirent dans la jambe ? Vous rigolez j’espère, sinon c’est grave.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*