Accueil / Écrits libres / Cessez de défoncer nos portes !
cessez casser porte

Cessez de défoncer nos portes !

Cessez de défoncer nos portes, cessez d’effrayer nos enfants ! Au nom d’une volonté d’épuration, hypocrite volonté qui voudrait qu’aujourd’hui tombent tous les énergumènes qui s’explosent et se font exploser, la France -cette consciente à retardement- a eu la belle idée d’entamer la chasse aux sorcières. Depuis ces horribles attaques parisiennes, il ne se passe pas un jour sans qu’une porte tombe, sans qu’une interpellation soit. On veut nettoyer le territoire mais on se moque éperdument de ceux qu’on salit. Et pour cause, le vacarme a toujours rassuré en période de peur.

Dans un coma profond, les gouvernements français ont pendant des années braqué le fusil sur une population en mal d’intégration, selon eux. La communauté musulmane est devenue l’alibi de tous les maux sociétaux, on lui prête cordialement la crise économique, le manque de croissance, la crise du logement et de tous les fléaux que contient ce beau pays. On a donc entamé la première chasse aux sorcières, celles contre les voilées et les barbus, trop visibles dans leurs différences. On a fait d’eux les coupables idéaux, les plaçant dans le bûcher avec hâte. Et on a oublié le reste. On a oublié qu’à force de se moquer du monde, d’autres se moqueraient de nous. Dans un coma profond, la France s’est trompée de cible. Délibérément, certainement. Il y a des cibles que les fléchettes de la raison de masse atteignent plus facilement. Puis, on a goûté au cataclysme en France, à un brin de l’horreur syrienne et palestinienne. Puis enfin, en balbutiant, on s’est dit que peut-être on était allé trop loin, que peut-être la France a trop voulu patauger dans la gadoue et qu’à force de suivre l’oncle Sam qui lui va toujours trop vite partout, nous sommes devenus à notre tour, nous Français, les cibles. Cibles de ceux qui auraient dû être nos véritables cibles. Mais non, notre pauvre France préfère guérir que prévenir et préfère de surcroît se moquer de son peuple hébété. Alors, comme un gouvernement n’avoue jamais ses erreurs et comme tous les gouvernements aiment se confondre en excuses, l’Hexagone a réagi. Agir serait trop présomptueux. La France est réactionnaire.

Hollande, ce président-coquille et Valls, ce socialo-Sarkozyste sont tour à tour montés au créneau. « L’islamisme doit tomber ! ». Et nous revoilà dans les fameuses sérénades de bien-pensants qui du haut de leurs perchoirs ont décidé, micro au gosier, de nous sortir de tout le blabla soporifique afin d’apaiser les âmes. Mais à aucun moment, on n’avouera que la France est responsable de cette terreur, que la France a trop joué avec le feu et a brûlé ses citoyens. Oui, au-delà de ces énergumènes sans étiquettes, de ces monstres sans humanité, la France doit elle aussi comparaître devant son peuple. Elle doit, elle aussi, répondre de ces odieux crimes parisiens perpétrés sur son sol et de tous les autres en dehors de l’Hexagone. On ne peut être engagé partout et se désengager de son pays. On ne peut prétendre s’occuper de la misère du monde alors qu’on alimente la haine sur son propre sol. La France, de par ses dirigeants, est une formidable mauviette. Elle fait -et très mal- puis s’étonne du retour de flamme. L’Histoire nous rappelle que le boomerang revient toujours au lanceur.

Après les paroles, les actes. On aime beaucoup les actes en France mais après de longues paroles. D’ailleurs, on en voit peu, des actes. Sauf quand il s’agit de faire du bruit pour rassurer une population logiquement apeurée. On a donc depuis quelques jours observé des centaines de perquisitions et des dizaines d’interpellations. On a cassé des portes, on a brisé des rêves d’enfants. On est allé chez le barbu, chez la voilée, chez l’informaticien, chez l’humanitaire, chez le journaliste. On est allé chez le musulman. Le focus était sur le terroriste, le tir a dévié vers l’Arabo-musulman. Et puis le drame fut. On a défoncé les portes de braves innocents dans leur sommeil, on a effrayé des femmes et des enfants qui n’ont jamais rien demandé, on a blessé des citoyens français lors d’interpellations musclées et pire, on a fait du mal aux enfants. On ne doit pas faire de mal aux enfants. On ne doit pas faire de mal aux enfants de la France. On ne doit pas faire de mal aux enfants de la France surtout quand leurs parents sont indemnes de tout reproche. Et les bavures se comptent. On commence à faire une rafle générale, on fait des descentes dans des quartiers comme si on voulait dératiser en masse.

Mais que s’est-il passé ces dernières années ? Pourquoi n’est-on jamais aller dénicher « les terroristes » si nos services de renseignements savaient où ils étaient terrés ? La France était-elle en période d’observation ou a-t-elle raté le départ ? Cherche-t-elle à rattraper son retard en faisant un carnage et plein de grossières bavures aujourd’hui pour rassurer une majorité et apeurer une minorité ? Voilà des questions que nos hauts responsables auront du mal à accepter. Cessez de casser nos portes ! Cessez de casser les portes des musulmans ! Il est temps de faire un réel mea culpa, douce France. Il est temps d’avouer que tu perds le fil et que tu ne sais plus où donner de la tête, que tes alliances t’ont joué de mauvais tours, que tes soi-disant amis t’ont mise dans le pétrin avant de filer. Tu es embourbée en Syrie, tu aides Bashar, tu alimentes la peste pour guérir du choléra. Et sur ton sol, tu laisses les clivages s’étendre. On ne se dit plus frères et sœurs en humanité que par les réseaux sociaux. Dans la rue, les Charlie d’hier sont comme sur la BD : on les cherche. L’hypocrisie gagne du terrain. DAECH et compagnie ont en réalité gagné, ils nous ont divisé. Et vous êtes, vous dirigeants de la France, les coupables de ce marasme. Et injustement, vous défoncez nos portes, vous brisez nos rêves.

2 plusieurs commentaires

  1. Ah bon enfant de la france? Aucun musulman n est reelement francais et meme celui qui vend sa religion et pretend etre francais n est pas considerer comme tel. Je suis Marocain née en france sans l avoir choisis et j espere accomplir la Hijra obligatoire a chaque musulman , pour enfin vivre ma foi tranquillement dans mon vrai et seul Pays. Cela n empeche pas de respecter les Kuffar avec les quels on vie et respecter nos engagement envers eux mais sachez que l Etat francais ne respectera rien , et ceux qui resteront ici dans 4 a 5 ans vous pourrez en temoignez lorsque vous vous ferez massacré , car la ce sont seulement des porte qui casse mais bientot ce sera vos propres personne. Qu Allah facilite aux musulmans qui ont la niya d accomplir la Hijra et protege les musulmans qui vive dans ce pays et qu Allah aneantisse Daesh et tout autre groupe de Khawarijs pour le mal qu ils ont fait

  2. Excellent plaidoyer !

    A diffuser aux députes, maires de France et aux responsables religieux qui se cachent derrière leur petit doigt…
    L’histoire hélas se répéte, de pharaon à Maurice Papon..

    Le grand mal n’est pas forcement là on croit !

    Video de Onfray à méditer.

    https://www.youtube.com/watch?v=1fQlt4ekBqA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*