Accueil / Islam / L’invocation, l’arme ultime du croyant

L’invocation, l’arme ultime du croyant

Allah, loué soit-Il, nous dit par sa majestueuse Parole « Et votre Seigneur dit : « Appelez-Moi, Je vous répondrai » (S40: V60). Dans un hadith, notre prophète Mouhammed ( que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur lui) nous révèle l’importance de l’invocation : « Rien n’est plus noble auprès d’Allah que l’invocation ». Cet article se focalisera sur trois causes du non exaucement de l’invocation.

L’invocation, avec humilité et crainte, est l’arme ultime du croyant

Le prophète que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur lui nous a laissé ce hadith ô combien essentiel :
Le messager d’Allah a dit :

Demandez protection à Allah contre l’épreuve très éprouvante, et les malheurs les plus affligeants, et le mauvais destin, ainsi que l’acharnement de l’ennemi » (Boukhari et Mouslim).

Quand les épreuves se répètent, ou s’intensifient, que ce soit par une santé fragile, un échec à surmonter ou tout simplement une crainte pour sa foi dans un monde étranger à nos valeurs, nous savons que nous avons Allah, le Miséricordieux à nos côtés pour nous apaiser.
Nous témoignons dans chacune de nos prières de l’Unicité d’Allah le Très-Haut, Créateur des cieux et de la terre, et que son prophète Mouhammed, que la paix et la bénédiction d’Allah sur lui, est son messager. Un engagement très fort par lequel nous désavouons l’idolâtrie sous toutes ses formes et nous tentons, avec l’aide d’Allah, exalté soit-Il, de persévérer dans Sa lumière et Sa Voie juste. Dans cette quête de soumission authentique à Allah le Très-Haut, l’ennemi n’est jamais très loin, qu’il soit démons humains ou djiniens, les obstacles sont là, jusque dans notre dernier souffle, les ennemis d’Allah et les nôtres tenteront de nous faire commettre un faux pas.
La bataille est rude, l’ennemi est gonflé à bloc, et pourtant c’est par nos actes que nous donnons le bâton pour nous faire battre.
La miséricorde d’Allah, le Très-Haut, l’emporte sur Sa colère, mais où sont passés notre crainte, notre humilité, notre dépendance, notre pauvreté, notre faible humanité dans la plus noble des adorations ?

Les prophètes, que la paix d’Allah le Très-Haut soient sur eux, ont été éprouvés et ont invoqué Allah, loué soit-Il, avec crainte et espoir pour ne pas faillir dans leur mission. Dans le Quran al Karim, nous retrouvons les invocations de ces prophètes desquelles nous pouvons nous inspirer pour nos propres maux. Ainsi l’invocation de Younous (paix sur lui) soulage de la tristesse et de l’angoisse, l’invocation de Zakariya (paix sur lui) est une guérison pour ceux qui ne parviennent pas à fonder une famille, l’invocation de Ayoub (paix sur lui) est une guérison pour les maladies difficiles, et bien d’autres encore.

Quelques hadiths et sagesses riches en sens à ce sujet :
« Ne voulez vous pas que je vous indique ce qui vous protégera de votre ennemi, et fera fructifier votre subsistance ? Invoquer Allah jour et nuit, l’invocation est l’arme du croyant » (Abou Ya’la Al Mawssili).
Un autre hadith rapporté par Al Hakam, qui est : « La dou’a (invocation ) est l’arme du croyant et le pilier sur lequel se repose la religion et la lumière des cieux et de la terre » . (Al Moustadrak).
Ibn ‘Abbas a dit : « Si les cieux tombaient sur la terre, Allah assignera des ouvertures par lesquelles les croyants sortiront, ne vois tu pas qu’Allah a dit : Celui qui craint Allah, Allah lui assigne une issue « . Ne t’attristes pas de la grandeur de tes attentes, peut être qu’une seule dou’a que tu soumettras à Allah, t’apportera l’impossible ! »

Trois obstacles à l’exaucement des invocations 

Allah, loué soit-Il, ne manque jamais à ses promesses, aussi l’exaucement des invocations requiert des conditions qu’il faut impérativement remplir, avec la plus grande circonspection possible. La spiritualité doit être notre force dans cette matérialité envahissante. Quelles sont les causes qui rendent nos invocations infructueuses ?

1 : L’associationnisme dans l’invocation
Parmi les conditions spécifiques à remplir, il y a la sincérité dans l’invocation.
Dans la Quran, Allah le Très-Haut nous rappelle ceci : « …Tel est Allah, votre Seigneur: à Lui appartient la royauté, tandis que ceux que vous invoquez, en dehors de Lui, ne sont même pas maîtres de la pellicule d’un noyau de datte. Si vous les invoquez, ils n’entendent pas votre invocation; et même s’ils entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le jour du Jugement ils vont nier votre association. Nul ne peut te donner des nouvelles comme Celui qui est parfaitement informé » (S 35 :V 13-14).
« Dis : « Informez-moi : si le châtiment d’Allah vous vient, ou que vient l’Heure, ferez vous appel à autre qu’Allah, si vous êtes véridiques ?  » » (S 6 : V 40).
« Et qui est plus égaré que celui qui invoque en dehors d’Allah, et que la vie ne saura lui répondre jusqu’au Jour de la Résurrection? Et elles (leurs divinités) sont indifférentes à leur invocation » (S 46 :V 5).

2 : La nourriture illicite
En tant que musulman scrupuleux de tous ses faits et gestes, nous devons être vigilant à ne pas consommer de nourritures illicites parce que cela fait obstacle à l’exaucement, comme l’indique le hadith authentique dans lequel le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit : « Certes Allah est bon, Il n’accepte que ce qui est bon. Allah a ordonné aux croyant ce qu’il a ordonné aux envoyés. »
Allah le Très-Haut dit : « Ô les croyants ! Mangez des (nourritures) licites que Nous avons attribuées. Et remerciez Allah si c’est Lui que vous adorez. » Et le Très-Haut dit :  Ô Messagers ! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien. » Puis le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, évoqua un homme qui a fait un long voyage les cheveux ébouriffés, couvert de poussière, et qui lève les mains vers le ciel [en disant] : « Ô Seigneur ! », et sa nourriture est illicite, ses habits sont illicites, il a été nourri d’illicite. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, dit alors : « Comment serait-il exaucé ? ».
La nourriture que nous consommons doit donc être scrupuleusement halal, il en va de l’acceptation de nos invocations, c’est Allah le Très-Haut qui garantit l’issue de chaque chose . « Vous n’avez, en dehors de Lui, ni allié ni intercesseur. Ne vous rappelez-vous donc pas? » (S 32 : V 4).

3 : La consommation du Riba
En continuité du hadith qui a été cité ci-dessus, l’usure est à bannir de nos vies. Rappelons que nous ne pouvons espérer avoir le secours d’Allah si par nos actes, nous lui déclarons la guerre. Allah le Très-Haut, nous exhorte dans la sourate al Baqara, verset 278-279 « Ô ! Vous qui avez cru craignez Allah et renoncez au reliquat du riba si vous êtes vraiment croyants. Si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager. Si vous vous repentez vous aurez vos capitaux, vous ne léserez personne, et vous ne serez pas lésés. »
Se repentir, réparer les injustices commises envers soi et envers autrui, insister dans la demande sont autant de moyens qui nous permettront de bénéficier de son secours et de sa protection.
Nous terminerons par cette citation relative à la patience devant l’exaucement et à ne pas abandonner l’invocation : « Il t’éprouve en retardant l’exaucement pour que tu combattes les insufflations d’ Iblis. Chacune de ces choses doit renforcer ta croyance en Sa bonté et entraîner ta reconnaissance envers Lui, car il t’a jugé digne, à travers l’épreuve, de te tourner vers Lui pour L’invoquer. La pauvreté de celui qui a besoin de recourir a Lui est la vraie richesse! » {Les Pensées Précieuses d Ibn Al Jawzi.}.
Qu’Allah, le Très-Haut, nous inspire les bons actes et nous exauce.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*