Accueil / Actualités / Koweït : un fichage ADN pour lutter contre le terrorisme
Kuwait's Interior Minister Sheikh Mohammad al-Khaled al-Sabah (C) chats with Shiite MPs Yussef al-Zalzalah (L) and Abdulhameed Dashti during a parliament session at the national assembly in Kuwait city on March 24, 2015. AFP PHOTO / YASSER AL-ZAYYAT

Koweït : un fichage ADN pour lutter contre le terrorisme

Le conseil des ministres a adopté une loi instaurant un test ADN obligatoire pour toute personne résidant au Koweït, étrangers inclus. Les autorités indiquent que cette mesure a pour objet de lutter contre le terrorisme.

Une réponse face au terrorisme

Il s’agit d’une des mesures législatives prises à la suite de l’attentat terroriste revendiqué par l’Etat Islamique qui a fait 26 morts dans une mosquée chiite le 26 juin. « Une loi a été adoptée par le Parlement koweïtien pour imposer un test ADN à tous les habitants et résidents étrangers du pays », rapporte la chaîne d’information Al-Jazira.

La loi a été présentée au conseil des ministres le 13 juillet et a été ratifiée. Elle devra encore être signée par l’émir pour entrer en application, explique le ministre koweïtien de la Santé Mohammed Al-Abdallah Al-Sabah, membre de la famille régnante.

Un test ADN obligatoire déjà en vigueur

Ce même ministre fait face aux critiques qui voient dans ces tests une violation de la vie privée en faisant valoir que « le Koweït applique d’ores-et-déjà un test d’ADN obligatoire avant le mariage afin d’éviter la transmission de pathologies génétiques ».

« Il appartiendra au ministre de l’Intérieur de savoir si cette mesure sera également appliquée aux visiteurs », selon le ministre de la Santé. « La base de données pourrait être partagée avec nos pays frères du Conseil de coopération du Golfe », que sont l’Arabie Saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, Oman et le Qatar.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*