Accueil / Actualités / Egypte : le procureur qui a condamné des centaines de « Frères musulmans » vient de mourir après un attentat
hicham barakat

Egypte : le procureur qui a condamné des centaines de « Frères musulmans » vient de mourir après un attentat

Le procureur général d’Egypte, Hicham Barakat, vient de mourir après avoir été ciblé par un attentat ce matin, au Caire.

Responsable de nombreuses condamnations

Hicham Barakat avait été nommé procureur général en 2013 par Adli Mansour, ancien président par intérim après le coup d’Etat qui a renversé Mohamed Morsi, ex-président égyptien élu démocratiquement.

Le procureur général de l’Egypte d’Al-Sissi avait alors gelé les avoirs de 15 membres des « Frères musulmans » et a par la suite condamné à mort de nombreux membres de la confrérie. Outre ces condamnations, il a également joué un grand rôle dans l’acquittement de l’ancien dictateur, Hosni Moubarak.

Hicham Barakat, la cible de l’attentat

Ce matin, alors qu’il se rendait à son bureau, le procureur général d’Egypte a été victime d’un attentat dont il était la cible. Une voiture piégée qui se trouvait près de chez lui a explosé dans le quartier d’Héliopolis. Deux civils et deux policiers ont également été blessés par l’explosion déclenchée à distance. Les gardes du corps de M. Barakat ainsi que lui-même ont tout de suite été transférés à l’hôpital, où ce dernier a succombé à ses blessures.

Le ministre de la Justice, Ahmed al-Zind, vient d’annoncer sa mort : « Il nous a quittés » a-t-il déclaré à l’AFP il y a quelques heures.

Le groupe « Résistance populaire de Gizeh » a d’abord revendiqué cet attentat sur Facebook mais a retiré le post quelques heures plus tard. Aucune information officielle n’a encore confirmé qui est à l’origine de cette attaque.

 

attentat Egypte

Lieu de l’attentat – 29/06/2015 [Khaled Desouki]

Un commentaire

  1. Action des Jeunes pour le Bien-être Social en sigle, condamne fermement l’attentat contre le procureur général d’Egypte, Hicham Barakat, vient de mourir après avoir été ciblé par attentat le lundi matin, au Caire. La vie humaine est sacrée personne n’a aucun droit de mettre fin à la vie de quelqu’un. Au nom de l’ONG-AJBS pour la Défense des droits de l’homme nous présentons nos sincères condoléances les plus attristées à la famille éprouvée et au gouvernement égyptiens. Tenons bon, luttons pour une cause commune !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*