Accueil / Islam / Le jeûne de celui qui ne prie pas est-il valable ?
Le jeûne de celui qui ne prie pas est-il valable ?

Le jeûne de celui qui ne prie pas est-il valable ?

Avez-vous déjà essayé de faire fonctionner une voiture sans moteur ? Quelle absurdité me direz-vous ! Et vous auriez raison… Sans moteur, une voiture n’a aucune chance de fonctionner et ce, même si elle possède les meilleures pièces et options du monde. Qu’en est-il donc du jeûne de celui qui ne prie pas ?

Le jeûne sans prière

Tout comme une voiture n’a aucune chance de fonctionner sans moteur, le jeûne également n’a pas [toutes] ses récompenses sans l’acte-moteur : la prière. Malheureusement, beaucoup ont oublié le véritable sens du mois de Ramadhan. Aujourd’hui encore, certains jeûnent en ce mois béni simplement « parce que c’est ce qu’il faut faire », « pour faire comme la famille » ou encore « pour perdre du poids » ; et la liste des raisons autres que spirituelles est encore longue. Et pourtant… ce mois reste l’occasion la plus appropriée afin de se rapprocher d’Allah, d’améliorer son comportement et de se faire pardonner du Très-Haut.

Seulement, le croyant pourrait s’adonner à toute sorte d’adoration mais sans la prière, il a de grandes chances que ses actions ne soient pas valides. Ceci étant car la prière est, après l’attestation de foi, le pilier le plus important de l’Islam et sans elle, les actes que nous accomplissons -aussi exemplaires soient-ils- n’ont pas de grande -voire aucune- valeur.

Allah le Très-Haut a dit : « Ce qui empêche leurs dons d’être agréés, c’est le fait qu’ils n’ont pas cru en Allah et Son messager, qu’ils ne se rendent à la Salat que paresseusement, et qu’ils ne dépensent (dans les bonnes œuvres) qu’à contrecœur. »  {Sourate 9/ Verset 54}

Que dire donc de celui qui ne prie pas du tout ?

Le prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Le pacte qu’il y a entre nous et eux est la prière, celui qui la délaisse aura certes mécru. » (Rapporté par Tirmidhi et authentifié par cheikh Albani)

– Sheikh Ibn Bâz a été interrogé à ce sujet et a répondu :

« Mon conseil à l’endroit de ceux-là (qui jeûnent sans prier) est qu’ils fassent une introspection et sachent que la prière est le pilier de l’Islam, le plus important après la profession de foi. Qu’ils sachent que quiconque ne prie pas et abandonne la prière par négligence est, selon l’avis vraisemblable à mon sens, soutenu par des preuves tirées du Livre et de la Sunna, un apostat. Donc, l’affaire n’est pas simple, car, on ne peut accepter le jeûne, ni l’aumône de celui qui est un mécréant et apostat; on ne peut accepter aucune de ses œuvres (…) Allah explique que, bien que le bienfait de leurs dépenses profite à autrui, on ne peut accepter cela d’eux s’ils sont mécréants. Allah a dit: « Nous avons considéré l’œuvre qu’ils ont accomplie et Nous l’avons réduite en poussière éparpillée. » On ne peut accepter le jeûne de ceux qui l’observent sans prier; bien plus, il est inacceptable tant que, selon l’avis que nous soutenons, ce sont des mécréants comme le démontrent le Livre d’Allah et la Sunna de Son Messager (paix et bénédictions sur lui). Je leur conseille de craindre Allah, d’observer la prière et de l’accomplir à temps et en commun. Je leur garantis que, s’ils le font, ils auront une envie certaine de l’accomplir pendant le Ramadan et après le Ramadan, à temps et en commun, si Allah le veut. Car, lorsque l’homme s’approche de son Seigneur, et se repent sincèrement, auprès de Lui, il peut devenir, après ce repentir, meilleur qu’avant, comme Allah le dit à propos d’Adam (paix sur lui) après qu’il eût mangé le fruit défendu : « Son Seigneur l’a ensuite élu, agréé son repentir et l’a guidé. » » [Majmû3 al-Fatâwâ Ibn Bâz (15/178-179)]

 

Cet article a pour seul et unique but de confronter le croyant à la réalité, à une réalité qu’il a tendance à fuir. En lisant ces paroles ne vous dites pas « alors je ne jeûnerai plus, puisque apparemment, ça ne sert à rien » car aucune des adorations « ne sert à rien »; mais dites-vous plutôt « il est grand temps que je me rapproche de mon Seigneur par la plus importante des adorations qui valide mes actes et qui me lie directement à Lui : la prière ». Il est grand temps que chacun d’entre nous se remette en question et se réforme, vraiment.

4 plusieurs commentaires

  1. As salamou ^alaykoum
    Moi je fais le ramadan mais je ne prie car je suis me suis converti un jour avant que ça commence.
    Je suis actuellement en plein apprentissage et celle qui m’enseigne me dit que je peux jeûner sans prier pour le moment car je ne connais pas encor les prières et bien les prononciations… Je suis pas considéré comme ceux qui savent faire la prière et qui le font pas ?

    • wa 3aleykoum salem !

      latifa ! je te conseil de ne pas délaisser l’apprentissage de la salat ! ce que tu fait tu va a la mosquée et tu demande à ce qu’on t’apprenne ! c’est facile et quand viendra l’heure de la salat tu te place et quand tu entend  » Allah u akbar  » tu répète et tu suit les mouvements , puis quand tu entend le salam et les gens tourner la tête à droite puis a gauche ! tu passe le même salam à droite puis à gauche ! et cela le temps que tu est en apprentissage mais tu va très vite apprendre avec la permission du très-haut unique sans associé

    • Salem aleikoum je suit en apprentissage aussi cela fait pas longtemps que je me suit mis à prier ce que je te conseil c’est d’acheter des livre sunnite la religion que lange Gabriel à rapporte au prophète mohamed pbsl la dernier livre qui et le coran il nous a ordonner de suivre 5 pilier ce nous somme ces serviteur la ilalla à in allah mohamed rasoulillah il ni a de dieu que dieu et mohamed Et le prophète de Allah le sot des prophète l’imam des prophète wa soubhanallah ( gloire à Allah la salât Description de la prière

       

      1- Iqamah

      En se levant pour faire la prière et avant de s’en acquitter, le musulman énonce cette formule à voix haute appelé : Allahu Akbar, Allahu Akbar

      Ach-hadu an lâ ilâha illâ-llah.

      Ach-hadu anna Mohamad rasûlu-llah

      Hayyâ ‘alâ-s-salât

      Hayyâ ‘alâ-l-falâh

      Qad qâmati-s-salât, qad qâmati-s-salât.

      Allahu Akbar, Allahu Akbar.

      Lâ ilâha illâ-llah.

      Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand

      Je témoigne qu’il n’y a de divinité que Dieu

      Je témoigne que Mohamad est le messager de Dieu

      Venez à la prière

      Venez à la réussite

      Voila que l’office est prêt

      Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand

      Il n’y a de divinité que Dieu

       

      Pour écouter Iqamah cliquer ici

      2- Takbîrat al-ihram (Rentrer en « consécration »).

      On se tient debout, le visage tourné versla Mecque puis on lève les deux mains à la hauteur des oreilles, en disant Allahu akbar (Dieu est le plus Grand).

       

      3- Rak’ât 1

      La lecture de sourate Fatiha et une autre sourate : Station debout, on met la main droite sur la main gauche soit contre la poitrine, soit au-dessous de celle-ci. Et on commence à lire sourate al-Fatiha, suivie par une autre sourate ou de quelques versets du Coran.

      (Voir la catégorie CORAN pour la récitation du Fatiha et quelques sourates)

       

      Inclinaison : on dit Allahu Akbar, puis on s’incline en posant les mains sur les genoux et on répète trois fois Soubhâna Rabbiya-l-Adhîm  « Gloire à mon Seigneur le Très Grand ».

       

      Pour écouter cliquer ici

       

      On se redresse en disant:

      Sami’a Allahou limane hamidah « Dieu écoute celui qui Le loue »

      Rabbanâ wa laka-l-hamad « Ô notre Seigneur, à Toi la Louange »

        

      Prosternation 1 : on dit Allahu Akbar, et on se prosterne, la tête contreSoubhâna Rabbiya-l-‘a’lâ

      « Gloire à mon Seigneur le Très-Haut ».

       

      Pour écouter cliquer ici

       

      On dit Allahu Akbar et on se relève en restant assis, puis s’assoira le pied gauche replié sous la cuisse gauche, 

      placera son pied droit en position verticale, relèvera ses mains du sol pour les poser sur ses cuisses et ses genoux.

       

      Prosternation 2: On dit Allahu Akbar et on enchaîne la deuxième prosternation. En disant trois fois Soubhâna Rabbiya-l-‘a’lâ 

      «Gloire à mon Seigneur le Très-Haut ». On aura ainsi terminé l’accomplissement de la première unité  » Rak’ât « .

       

      4- Rak’ât 2

      On se met debout de nouveau et on fait la même chose (a partir de la lecture de sourate Fatiha) pour faire la deuxième unité Rak’ât. En arrivant a la deuxième prosternation de la deuxième  Rak’ât, on récite tachahud 

       

      5- Tashahhud 

      En position assise, on récite la prière du témoignage 

      Attahiyyatu lillah azzakiyyatu lillah

      attayabatu ssalawatu lillah

      assalamu ’alayka ayyuha-nnabiyyu

      wa rahmatu-llahi wa barakatuh

      assalamu ’alayna wa ’ala ’ibadillahi-ssalihin

      ashadu an la ilaha illa-llah wahdahu la charika lah

       

      Pour écouter Tashahhud  cliquer ici

       

      « A Dieu s’adressent les salutations ! A Dieu sont destinées les œuvres pies ! A Dieu sont exprimées les paroles agréables et les prières ! Que la paix soit avec toi, ô Prophète, ainsi que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions ! Que la paix soit avec nous et avec les vertueux serviteurs de Dieu ! Je témoigne qu’il n’y a pas d’autre divinité que Dieu unique et sans associé ! J’atteste que Muhammad est Son serviteur et Son envoyé ! »

       

      Cette prière du témoignage se situe au milieu d’une prière (c’est-à-dire après deux unîtes) de trois ou quatre rak’â (Dohr, Asser, Maghrib et ‘ichaa).  Le fidèle se relève et effectue la ou les rak’â restantes. C’est la prière est compose que de deux Rak’ât, en récite directement après la prière du témoignage, la prière sur le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam)

       

      9- La prière du Prophète

      Allahumma salli ’ala muhammad wa ’ala ali Mohamad, kama sallayta ’ala ibrahim wa ’ala ali ibrahim, wa barik ’ala Mohamad wa ’ala ali Mohamad
      kama barakata ’ala ibrahim wa ’ala ali ibrahim fi-l ’alamin, innaka hamidun majid

       

      « O mon Seigneur-ALLAH, répand Tes grâces sur Mohamad et sur la famille de Mohammad, comme TU les as répandues sur Ibrahim et la famille d’Ibrahim, à TOI les louanges et la gloire ; et bénis Mohamad et la famille de Mohamad, comme TU as béni Ibrahim et la famille d’Ibrahim, à TOI les louanges et la gloire ».

       

      Pour écouter la prière du Prophète cliquer ici

       

      10- Salutations finales et fin de la prière

      Enfin, tu tournes ta tête du côté droit et tu dis 

      As-salâmou ‘alaykom wa rahmatou-l-lâh, 

      puis du côté gauche tu prononces la même chose.

      « Salutations et paix sur vous, ainsi que la miséricorde d’Allah ».

      Le jeune . La zakat l’aumône legale . Et le hajj à la Mecque quallah t’aide dernier conseil dans les livre tu a des couleur avec en première page les graduation des prononciation mais je te conseil de faire une assemblé réunion avec des musulman pour parler dallah des histoire du prophète et c’est à se moment là que tous les ange se rassemble soubhanallah et dans chaque coin t’y doit invoquer dieu dit lui merci demande lui de te guider vers les pieux et non les égarer quallah pardonne à tout les musulman et nous guide salem aleikoum et surtout la religion de l’islam interdit le meurtre dieu le jour du jugement sera contre les meurtrier que ce soit des musulman ou non dieu et miséricordieux pardonner juste omnipotent omniscient c’est notre createur

    • As Salam Alaykoum wa rahmatoullah, félicitations pour ta conversion.

      Ce mois de ramadan sera une récompense pour toi al hamdoulillah. Je te conseille d’apprendre la religion chez un professeur de sciences islamiques comme celui-ci incha’Allah : https://institut-najah.com/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*