Accueil / Actualités / L’auteur de l’article sur les « islamo-braqueurs » définitivement condamné !
journaliste leparisien condamné

L’auteur de l’article sur les « islamo-braqueurs » définitivement condamné !

L’auteur de l’article du journal LeParisien : « Attentat évité à Villejuif : l’un des suspects lié à des «islamo-braqueurs » vient d’être définitivement condamné par la Cour de Cassation.

Condamné pour « recel de violation du secret professionnel »

Le 16 janvier 2014, le journaliste Stéphane Sellami avait été condamné à 8 000 euros d’amende par la cour d’appel de Paris pour «recel de violation du secret professionnel». Ce dernier avait publié en janvier 2012, le portrait-robot d’un homme soupçonné de viols, qui a finalement été incarcéré pour tentatives d’homicide et viols.

La cour d’appel de Paris avait déclaré : « La restriction apportée à la liberté d’expression qu’implique la condamnation du journaliste du chef du délit de droit commun de recel apparaît justifiée par l’intérêt, supérieur à celui d’informer le public, de ne pas entraver le cours d’une enquête criminelle. » Mais le coupable, pour qui cinq mois d’emprisonnement avaient également été requis, trouvait le verdict « aberrant ». Il a donc décidé de faire appel, déclarant : « C’est aberrant. On ne peut pas accepter d’être condamné alors qu’il n’y a rien dans le dossier. » 

Un journaliste immoral

Après 3 ans, pensant certainement être exempt de toute sanction, ce journaliste ne trouve rien de mieux à faire que de trouver à langue française de nouveaux termes à caractère islamophobe. Auteur d’un article du Parisien qui a causé l’indignation de nombreux internautes, titré : « Attentat évité à Villejuif : l’un des suspects lié à des « islamo-braqueurs », ce dernier ne manquait visiblement pas d’imagination lors de ses rédactions.

ss

Mais, malheureusement pour lui, son imagination n’était visiblement pas du goût de la Cour de Cassation qui a décidé, ce mardi, de rejeter l’appel de ce journaliste et de confirmer sa condamnation, rendant ainsi le verdict définitif. Si se faire « tout petit » après sa condamnation n’était pas dans son programme, son cynisme frivole, lui, n’aura pas été à son grand avantage.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*