Accueil / Actualités / Tunisie : la journée mondiale de la mini-jupe, une fausse riposte

Tunisie : la journée mondiale de la mini-jupe, une fausse riposte

Aujourd’hui, a lieu la journée mondiale de la mini-jupe. C’est en Tunisie que ce mouvement vient d’être lancé par un certain Rachid Ben Othman. Appuyé par certaines femmes qui estiment que leur « dignité ne se trouve pas dans la longueur de leurs jupes », le rendez-vous en mini-jupe est prévu aujourd’hui à Tunis, avenue Habib Bourguiba.

« Contre ceux qui interdisent la mini-jupe et autorisent le niqab » 

« TOUTES EN MINI JUPE DEVANT devant la statue de IBN KALDOUN à Tunis, à 18 H RÉAGISSONS CONTRE CEUX QUI INTERDISENT LA MINI JUPE ET AUTORISENT LE NIQAB !!! FEMMES TUNISIENNES VOUS ETES LIBRES MONTREZ LE AU MONDE ENTIER. Soyez toutes au rendez vous. »

Voici le message invitant à participer à l’événement. Une journée mondiale « en réponse solidaire avec la femme algérienne et avec toutes les femmes opprimées à travers le monde…. et en réponse à tous ceux qui cherchent à généraliser l’obscurantisme et l’oppression de la femme. » 

Une fausse campagne, une fausse riposte 

La journée de la mini-jupe est un mouvement en riposte à une campagne algérienne -vicieusement transformée- ayant suscité de vives réactions sur la toile. Après qu’une Algérienne ait été privée de passer son examen à cause de sa jupe jugée trop courte, les réactions des internautes ont fustigé sur les réseaux sociaux en soutien à cette dernière, mais surtout en riposte à une campagne algérienne : « Sois un homme et ne laisse pas tes femmes avec des vêtements honteux. »

14027383 c 2

Seulement, cette campagne a légèrement été transformée… et la phrase initiale est vite devenue : « Sois un homme et voile ta femme ». Une fausse campagne qui n’a donc jamais existé. 

c 3c 1 c 2 55

Une réponse à une campagne complètement transformée « contre ceux qui interdisent la mini-jupe et autorisent le niqab. » Une fausse campagne, une fausse riposte, un faux combat… Car aujourd’hui, plus concrètement, la grande majorité des femmes qui voient leur liberté se restreindre de jour en jour en France, en Tunisie ou en Algérie, sont les femmes qui portent un niqab, une burqa ou un voile et non celles qui se promènent à moitié nues dans les rues.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*