Accueil / Islam / Les bienfaits du mois de Cha’bane

Les bienfaits du mois de Cha’bane

Parmi les mois les plus méritoires dans le calendrier musulman, nous retrouvons celui de Cha’bane situé entre les mois de Rajab et celui de Ramadan. Nous distinguons dans ce mois des instructions particulières au sein de la Sunna de notre Prophète Muhammad (que la paix et le salut soient sur lui) qui poussent tous musulmans à s’intéresser de plus près aux mérites que détient ce mois, parfois oublié dû à son placement entre les deux mois sacrés de Rajab et Ramadan.

La lecture du Coran

Le mois de Cha’bane débute ce vendredi 28 avril. Durant ces jours, la lecture, la méditation et la mise en pratique du Livre Saint sont à approfondir afin de se rappeler d’Allah, de l’Au-Delà et de raffermir nos cœurs le plus possible, comme nous le dit Allah : « Certes, ce Coran guide vers de ce qu’il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes œuvres qu’ils auront une grande récompense ». [Sourate 17/ verset 9]

Dans le but d’accueillir au mieux le mois du Ramadan et de réaliser les efforts nécessaires durant le mois de Cha’bane, Anas Ibn Malek rapporte que « lorsque les compagnons du Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) apercevaient le croissant de lune du mois de Cha’bane, ils se penchaient sur la lecture du Coran. Les Musulmans s’acquittaient de leur Zakat pour que les pauvres et les nécessiteux puissent jeûner le mois du Ramadan dans de bonnes conditions ».

Le Jeûne

Après l’approfondissement de la lecture du Coran que l’on retrouve dans tous les mois sacrés, le jeûne durant le mois de Cha’bane est, certes facultatif, mais très méritoire. En effet, l’Envoyé de Dieu (que la paix et le salut soient sur lui) avait l’habitude de jeûner régulièrement durant ce mois, comme nous le rapporte la Mère des croyants, Aïcha : « Je n’ai jamais vu le Messager d’Allah (que la paix et le salut soient sur lui) jeûner un mois complet, excepté le mois de Ramadan, et je ne l’ai jamais vu jeûner plus fréquemment dans un (autre) mois que celui de Cha’bane ».

Il y avait principalement deux causes au jeûne du Prophète Muhammad (que la paix et la salut soient sur lui), selon lui, la disposition de Cha’bane entre les deux mois bénis que sont Rajab et Ramadan pouvait provoquer une forme de relâchement, d’insouciance dans l’adoration d’Allah. Ensuite, ce mois méritoire est aussi le mois où tous les actes des croyants sont exposés au Seigneur et pour cela, le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) aimait être en état de jeûne.

Dans ce jeûne quasi complet du mois de Chabane, le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) n’avait aucune crainte de quelques faiblesse ou lassitude avant le début du Ramadan. Cependant, il a recommandé aux croyants de ne pas jeûner après le quinzième jour de ce mois par crainte qu’ils ne perdent leur force et leur fraîcheur avant que le mois béni ne commence et qu’ils ne puissent l’accueillir comme il se doit.

Les trois jours blancs

Les trois jours blancs sont les 13e, 14e et 15e jours de chaque mois dont le jeûne est très estimable. Comme le rapporte l’Imam Tirmidhi : Le jeûne de trois jours chaque mois est comme le jeûne continu et les jours blancs sont : le matin du 13e, 14e et 15e jour ». Ces derniers sont appelés de la sorte car leurs nuits sont illuminées par la pleine Lune.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*