Accueil / Actualités / David Pujadas dans le viseur du CSA
Crédit photo : 20Minutes

David Pujadas dans le viseur du CSA

Lors du journal télévisé de France 2 du 13 janvier dernier, David Pujadas avait créé la polémique avec une phrase lourde de sens, et pleine d’amalgames. Cette phrase avait alors suscité un émoi général de la part de la communauté musulmane en France, notamment sur les réseaux sociaux. Nous l’apprenions ce lundi 5 mai, le présentateur est désormais dans le collimateur du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

La phrase en question

Le contexte est banal lorsque David Pujadas créé la polémique, il présente habituellement son journal. Le contexte fait que les sujets sont souvent les mêmes, toujours liés à l’islam. Lorsqu’il lance son reportage une phrase interpelle l’ensemble des auditeurs musulmans, « Il est musulman marié à une française… » . Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel français ne l’a pas vraiment apprécié, malgré le retard affiché le CAS compte bien se pencher sur son cas. Le présentateur et France 2 sont accusé de soutenir les amalgames. Est-ce de la maladresse, ou tout simplement un lapsus révélateur ?

Lors de l’émission Des paroles et des actes présentée par ce même David Pujadas, parmi les invités, une jeune musulmane n’avait pas hésité à lui reprocher sa phrase polémique. En qualifiant la situation de « Dramatique ». Nous assistions alors à une véritable leçon civique. Monsieur Pujadas qui encaissé donc les critiques dans un silence coupable, sans se défendre… Pour la simple raison que ses propos étaient indéfendables. Cependant une problématique nous viens à l’esprit, avec toute l’expérience du présentateur et son statut de journaliste comment faire un amalgame pareil ? Il est difficile dans ce contexte de croire à une maladresse.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*