Accueil / Actualités / F. Fillon contre l’enseignement de l’Islam à l’école
fillon francois

F. Fillon contre l’enseignement de l’Islam à l’école

François Fillon y est allé, lui aussi, de sa déclaration concernant les réformes des programmes d’Histoire au Collège. Marion Maréchal-Le Pen avait tweeté, plus tôt dans la semaine, son indignation qualifiant « d’effarante » la nouvelle mesure.

Fillon, à droite toute !

Invité sur RTL, celui qui rêverait d’être président de la République au détriment son frère-ennemi Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur la réforme du programme d’Histoire dans les collèges menée par Najat Vallaud-Belkacem. Dans celle-ci, l’Islam, notamment, devient un segment obligatoire du cursus, ce qui n’a pas manqué de faire bouillir François Fillon lâchant au micro de Jean-Michel Apathie un : «On a promis une refondation, on a plutôt une destruction».

Il ajoute : « Pardon de citer les textes, mais en 5ème, il est obligatoire d’étudier ‘L’islam : débuts, expansion et cultures’ et facultatif d’étudier ‘Une société rurale encadrée par l’Église' », marquant d’autant plus sa gêne de voir l’Islam prendre une place important dans le programme scolaire. Or, ce qu’oublie de mentionner M. Fillon est quue le christianisme est au programme de 6ème, le module complémentaire de 5ème ne venant que renforcer les acquis appris en classe précédente.

Un Islam trop gênant ?

On ne cesse de nous rabâcher que l’Islam doit prendre sa place dans République, que les imams doivent être formés et que les étudiants doivent comprendre le message essentiel de la religion islamique. Alors que, pour une fois, on propose à une jeunesse de comprendre -sommairement- l’avènement de l’Islam -seconde religion de France- et son Histoire, voilà que les détracteurs -islamophobes dans l’âme- montent au créneau prétextant le prosélytisme.

A ne pas se leurrer, quelque que soit le compartiment de la société où est mentionné l’Islam, les politiques trouveront toujours à redire. Preuve que le problème est bien plus profond.

Un commentaire

  1. Tout a fait d accord , il n’est pas question de racisme mais la France reste la France et l’islam ne fait pas parti de l histoire de France !!! sauf pour les guerres sainte de 1096 -1099 pour libérer les terres mais ceci appartiens a l’histoire de France concernant les guerres menés par des français et non ce qui ce passe chez les musulmans. Ou si cela devait être mis au programme sachant qu’il n’y aurait peu pas assez d’années d études pour pouvoir faire le tour de l histoire de tout les peuples. acceptons l’histoire de tous à égalité.A chacun son histoire sinon que nous reste t’il???

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*