Accueil / Actualités / Zone interdite : une plainte déposée contre le reportage
Zone interdite reportage

Zone interdite : une plainte déposée contre le reportage

Suite au reportage filmé à Roubaix et dans la cité des Mureaux, diffusé le 12 avril sur M6, « Quartiers sensibles : le vrai visage des nouveaux ghettos » de Zone Interdite, les Jeunes communistes de Bobigny portent plainte contre M6 pour diffamation publique.

Les réactions des internautes

Certaines personnes interviewées trouvent le sujet du reportage « mensonger et racoleur ». Sur les réseaux sociaux, le reportage en a choqué plus d’un. Certaines séquences ont été inacceptables et ont provoqué l’indignation chez les internautes comme par exemple l’extrait de la famille convertie à l’islam où la maman enseignait l’arabe ou la prière à ses enfants.

Les Jeunes communistes de Bobigny-Drancy ont exprimé dans un communiqué leurs intentions de déposer plainte contre M6 pour diffamation publique. Ces jeunes dénoncent les clichés véhiculés par l’émission, que ce soit sur la délinquance ou sur le communautarisme dans les banlieues. Un témoignage affirmerait que « la journaliste voulait des barbus, des djellabas, des musulmans qui font la prière et des dealers ».

« Le magazine a fait son travail »

Ce vendredi, le directeur des magazines de M6 se défend dans Le Grand direct des médias sur Europe 1, il dit en réponse que : « Le magazine a fait son travail en montrant la vérité et si la vérité dérange, ce n’est pas de notre faute ». Il ajoute à cela que : « Tous les personnages du reportage ont salué ce qui a été fait dans l’émission ».

Si l’unique travail du groupe M6 consiste à véhiculer des amalgames et des stéréotypes, il est plus que temps de rendre l’antenne et laisser place à ceux qui ont de réelles choses à dire.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*