Accueil / Actualités / Le Maroc investit sur la formation des imams

Le Maroc investit sur la formation des imams

Dans le but de promouvoir la tolérance et la modération au sein de la communauté musulmane, le Maroc vient d’inaugurer un centre de formations pour les imams d’une capacité d’environ 1000 places. Destiné aux Marocains mais aussi aux étrangers, des investissements conséquents ont été consentis afin de faire de ce centre une réussite.

Un rempart contre les extrémistes

La religion islamique a besoin d’être protégée de ceux qui prétendent détenir le savoir religieux, des extrémistes et des ignorants

C’est ainsi que c’est exprimé Ahmed Toufiq, le ministre Marocain des affaires islamiques. Actuellement le centre compte environ 700 imams en formations : 250 Marocains, 212 Maliens, 100 Guinéens, 75 Ivoiriens, 37 Tunisiens et 23 Français. L’investissement consenti pour un tel établissement de plus de 30.000 m² est supérieur à 20 millions d’euros et a été réfléchi pendant près de dix ans.

Un islam de tolérance, de juste milieu

Suite à cette inauguration, l’UMF (union des mosquées de France) a annoncé que chaque année une cinquantaine d’imams seront formés dans ce centre et ce pour une durée minimum de trois ans. De plus, les représentants de l’UMF ont déclaré :

Nous exprimons notre gratitude au Roi du Maroc qui, en prenant en charge la formation de futurs Imams français, offre une opportunité inestimable aux musulmans de France

Le roi du Maroc, Mohamed VI, a insisté sur la volonté de prôner un islam qui valorise la tolérance, le juste milieu afin de lutter au mieux contre les tendances extrémistes qui sévissent aujourd’hui un peu partout dans le monde.

C’est une initiative plus qu’intéressante que le Maroc à mise en place avec la création d’un tel institut. La formation des imams est nécessaire pour la bonne diffusion de l’islam auprès des croyants et il faut se donner les moyens de former au mieux les imams. Un imam bien formé pourra ainsi tenir un discours qui pourra enrichir ceux qui vont l’écouter et les amener sur une voie sage et raisonnée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*