Accueil / Actualités / Hijab : elle se le fait arracher en pleine opération dentaire et Sarkozy n’en veut pas dans son pays

Hijab : elle se le fait arracher en pleine opération dentaire et Sarkozy n’en veut pas dans son pays

Le voile est un sujet très simple et facile à comprendre mais pour ce faire, il faut pouvoir l’entendre. En ce temps de crise, la France a mieux à faire qu’à s’occuper de l’affaire du voile. Liberté, égalité, fraternité :

– Liberté de se vêtir comme nous le voulons
– Nous sommes libres de le faire comme nous le voulons, de même pour vous
– Nous nous aimons comme nous nous sommes vêtis car nous sommes tous citoyens français

Elle se fait arracher son voile en pleine opération

D’après le CCIF, une femme avait rendez-vous chez le chirurgien-dentiste le mercredi 11 février pour se faire extraire ses dents de sagesse. Le docteur et son assistance n’ont montré aucun signe de compassion à l’égard de la femme. Par contre, l’assistante lui a demandé si elle avait une aiguille dans son foulard car celle-ci pouvait abîmer le fauteuil. Pendant l’opération, l’assistante pensait toujours qu’une aiguille était présente sous le bout de tissus et sans prévenir, elle le lui a arraché.

La patiente a demandé des explications et voici les réponses de l’agresseur :

Elle réduit le fait en disant que « ce n’était rien », « qu’elle était ridicule » et que de toute façon « elle n’avait pas de cheveux »…
La femme, humiliée et doublement choquée par l’attitude de l’assistante et du silence du docteur, repart la bouche pleine de sang.

Sarkozy ne veut pas de femmes voilées en France

Lors d’une interview politique sur Europe 1 (pour plus d’infos, retrouvez la vidéo ici), Nicolas Sarkozy a exprimé clairement sa position sur la question du voile en France. Il « hiérarchise » l’importance des sujets à traiter et se concentre sur la question « absolument centrale, des efforts que doit faire l’Islam pour être compatible avec les valeurs de la république » qui est un problème « considérable » selon lui.

Il ajoute à cela qu’il y a des pratiques sociétales « que nous ne voulons pas ». Il illustre ses propos par deux exemples. Sarkozy dit que « Nous ne voulons pas de femmes voilées ! » en précisant que la France est pour l’égalité entre la femme et l’homme. Il insinuerait qu’en mettant le voile, la femme serait inférieure à l’homme. Nous pouvons voir qu’il n’a toujours pas compris pourquoi la majorité des femmes le porte.
Le deuxième point, qui porte atteinte une fois encore à la liberté, est que « Nous ne souhaitons pas de prières dans la rue ! ». L’ancien président semble penser que prier dans la rue est une pratique normale ou exigée en Islam. Peut-être qu’il ne savait pas que c’était dû au manque de lieux de culte.

Un président qui chercherait vraiment des solutions pour le bien-être de tous, ne réagirait pas par des interdictions mais plutôt en faisant preuve d’empathie. L’islamophobie, le problème à résoudre.

3 plusieurs commentaires

  1. Assalam’alykoum

    pourquoi une photo de laurence ferrari (journaliste) avec un foulard pour illustrer votre article ? :/

  2. Ce qui me déstabilise le plus dans toute cette histoire, c’est le rapprochement malsain et dangereux des thèses de l’U M P avec celles du Front National. De ces deux formations, nous pourrions nous interroger quant à laquelle des deux représente l’extreme droite sur l’échiquier politique français.

    Ce qui m’inquiète le plus, c’est la banalisation croissante du discours d’exclusion et de rejet à l’encontre de tout qui a le malheur d’etre clairement différent. Aujourd’hui, à travers les jeunes filles et les dames désireuses de préserver leur dignité, c’est la communauté musulmane qui en prend plein la tronche. Hier, c’était la communauté juive, à tel point qu’Hitler avait imaginé, à son encontre, une véritable politique d’extermination; privations d’emploi, stigmatisation organisée, camps de travail, camps de détention, camps d’extermination … Politique à laquelle les collabos français ne se sont pas privés de prendre part ! Hier encore, en d’autres lieux, l’apartheid a fait des ravages qui sombrent aujourd’hui, hélas, dans l’oubli …

    Et si la communauté musulmane, aujourd’hui, en Europe, était en danger imminent d’apartheid ? Et si notre stupide trouille de la différence nous incitait à un tel excès ? Peut-être sommes-nous à deux doigts de commettre l’irréparable … Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? De quoi souffrons-nous lorsque nous sommes incapables de reconnaitre à un tiers le droit d’etre différent, de s’habiller autrement, de prier autrement, de penser autrement ? … De quoi souffrons-nous ? Et surtout, de quel remède aurions-nous besoin ?

    Qui pourra nous aider à redevenir des humains capables de respecter nos frères et nos sœurs en humanité ?

    Voilà le programme électoral auquel je suis immédiatement disposé à souscrire !

  3. Il faut bie que Sarkosy trouve un moyen réfutable pour orienter son elélection à la présidence, il l’a bien trouvé en ces temps de haine et de montèe contre l’islam. Ne l’a t-il pas fait a un moment ou on a pas cesser de parler d’insécurité les mots magiques »Karcher et « racailles » lui ont ouvert les portes de l’Elysée, pour remporter les élélections pas besoins de faire un discours compliqué il faut juste sortir deux mots clés et abracadabra

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*