Accueil / Actualités / La vente du Rafale à Al-Sissi, une faute?
Crédit photo : AFP/Anne-Christine Poujoulat

La vente du Rafale à Al-Sissi, une faute?

Ce lundi 16/02/15, la France et l’Egypte ont signé le méga contrat de vente d’armes pour un montant de plus de 5 milliards d’euros. 24 avions de combat Rafale et 1 frégate de classe Fremm.

Des conditions avantageuses pour armer Al-Sissi

En plus de s’offrir le Rafale, Al-Sissi acquiert une frégate de haute performance et des missiles. Ces équipements permettront à l’Egypte de renforcer de manière importante ses capacités militaires.

Al-Sissi financera le contrat via une partie d’apport personnel, et une autre partie via un emprunt à des banques françaises, l’opération financière est garantie par la France. L’apport personnel de l’Egypte a été constitué par des dotations de l’Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis. Cette dotation a tout de même été octroyée, malgré la récente affaire des enregistrements gênants d’Al-Sissi.

Une faute diplomatique

La France voulait absolument réaliser la première exportation du Rafale, après de multiples échecs, et la fin justifie les moyens semble t-il… Toutes les facilités possibles ont été accordées à l’Egypte pour pouvoir s’équiper de cet avion de combat, au détriment des valeurs supposément portées par le gouvernement français. Les pays du Golfe ont aussi contribué à la concrétisation de ce contrat. Fournir du matériel de guerre de cette nature à un dictateur qui a pris le pouvoir au travers d’un putsch, et responsable de plusieurs massacres contre son propre peuple constitue une véritable faute.

Ce qui est révélateur dans cette affaire, est la pré-dominance des intérêts économiques avant les intérêts humains et l’éthique. Ce contrat va permettre 2 choses : sauver environ 7 000 emplois en France et réaliser une année record en terme de vente d’armes à l’étranger. La France pourrait réaliser 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015, un record. Il est moins sûr que les civils qui feront office de dommages collatéraux, que produira forcément l’utilisation de ces armes par Al-Sissi, se réjouissent de ce record…

Un commentaire

  1. mmm, personne ne voit l’arnaque ?

    Al-Sissi = Egypte = Musulman
    Dassault = Israël = Judaïsme

    Pouruqoi Israël donnerait sa bénédiction à la vente d’armement de haute technologie à un voisin arabe, et donc musulman ?…

    Parce que :
    1. ce pays arabe et musulman est sous la coupe des Américains
    2. parce que Dassault qui fabrique ces appareils va immédiatement envoyer (discrètement bien entendu) les contres-mesures aux Israéliens…

    C’est donc de l’esbrouffe, pure opération financière que les Américains vont supporter d’une manière ou d’une autre, et en réalité l’Egypte sera mise à contribution tôt ou tard pour aller taper sur la Syrie ou tout autre pays qui « dérange » Israël

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*