Accueil / Actualités / Enceinte de 5 mois, une jeune musulmane se fait sauvagement agresser
CPAM Lens
Lieu de l'agression [Photo : Severine Courbe]

Enceinte de 5 mois, une jeune musulmane se fait sauvagement agresser

Depuis plus d’un mois, les actes islamophobes se multiplient et se comptent à présent en centaines. Des hommes, des femmes, des enfants et même les fœtus n’y échappent pas : la folie bat son plein.

Enceinte, elle se fait agresser parce qu’elle est musulmane

C’était mardi, à Lens, qu’une musulmane voilée et enceinte de 5 mois a été victime d’islamophobie abjecte. Alors qu’elle était en arrêt de maladie, la jeune femme a du se rendre à sa Caisse Primaire d’Assurance Maladie, dans l’après-midi, afin d’imprimer un papier. Trouvant une dame devant elle, la Lénoise de 23 ans lui a demandé si elle en avait pour longtemps, cette dernière lui a « gentiment » répondu que non. Sauf qu’en se retournant, elle ne s’attendait visiblement pas à découvrir une femme voilée. Et son très gentil « non » s’est alors rapidement transformé en « Si tu veux que ça aille plus vite, retourne dans ton pays. » Mais cela ne s’en est pas limité à des paroles…

Lorsque la victime a répliqué : « Tu attends d’être loin pour crier ça, la vieille », la dame est revenu en courant, a arraché le voile de la jeune femme et lorsque celle-ci lui a dit de cesser en l’informant qu’elle était enceinte, l’hystérique n’a pas hésité à s’acharner sur son ventre.

Sous le choc, elle témoigne à un journal

« Elle a donné ses papiers et son sac à la femme qui l’accompagnait et elle a couru vers moi. Elle m’a frappée, a arraché mon voile. Je lui ai dit d’arrêter, que j’étais enceinte. Là, elle s’est concentrée sur mon ventre à coups de poing, pour me défendre j’ai donné un coup qu’elle a reçu dans le nez. Elle continuait à m’insulter, me criait « Tu fais des gosses pour toucher les alloc’ en France. » Heureusement, un homme est venu nous séparer… »

C’est alors que la jeune femme, suivie de son agresseuse, a décidé d’aller immédiatement porter plainte au commissariat, malheureusement sans cet homme qui a refusé de témoigner. Elle poursuit : « Elle a jeté sa carte d’identité au policier qui la lui demandait. Elle criait que je faisais des enfants pour toucher de l’argent, que c’était moi qui l’avais agressée… Puis elle est partie en rage. »

La jeune Lénoise s’est par la suite rendue à l’hôpital et chez un médecin afin de présenter un certificat médical attestant d’une incapacité de travail de 8 jours, lors de son dépôt de plainte. La victime est toujours sous le choc :

« Depuis, je n’ose plus sortir de chez moi toute seule, ma mère m’accompagne partout. Le pire, c’est que je n’ai même pas osé lui dire d’emblée qu’étant enceinte, j’étais prioritaire. Je comprends que les gens soient énervés depuis les attentats, mais il ne faut pas faire d’amalgame ni exprimer sa peur par la violence. Mon voile n’est pas une provocation. »

2 plusieurs commentaires

  1. Salam aleykoum combien de temps cela va durer ils faut être vigilant au moindre paroles et agressions c est inadmissible de voir cette impleur de vague d islamophobe qui regne dans ce pays courage a cette femme

  2. Salam alaykoum.
    J’espère que la soeur et son bébé vont bien in sha Allah.
    Je voulais juste revenir sur les propos qu’à tenue la soeur.
    Parlez ainsi ne se fait pas, c’est irrespectueux…. mais bien évidement ça ne justifie en rien l’acharnement qu’elle a subit. De nous jours porter le voile est suffisant aux les islamophobes pour extériorisé leur haine alors ne les provoquons pas non plus. Kheir in sha Allah. Qu’Allah az zawajel préserve la Oumma de toutes ces attaques et facilite à toutes les soeurs et à tous les frères victimes d’actes odieux. Amine. As salam alaykoum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*