Accueil / Actualités / Lille : le lycée musulman Averroès accusé d »islamisme » par un professeur

Lille : le lycée musulman Averroès accusé d »islamisme » par un professeur

Dans une tribune parue ce vendredi le désormais ancien professeur du lycée Averroès, M. Zitouni, accuse une partie du corps enseignant et des élèves de répandre une vision biaisée de la religion et de tenir des propos racistes envers la communauté juive.

« Un climat peu démocratique »

C’est ce que décrit Sofiane Zitouni, professeur de philosophie à Lille dans le lycée musulman  dont il a démissioné il y a deux semaines. Il avance divers faits tels que des prières à côté des machines à café ou encore des ablutions dans les lavabos de la salle de professeurs. Il avance également un « antisémitisme quasi culturel de nombre d’élèves » et accuse les responsables du lycée de jouer un double jeu. Il déclare à ce propos :

D’un côté montrer patte blanche dans les médias pour bénéficier d’une bonne image dans l’opinion publique, et ainsi continuer à profiter des gros avantages de son contrat avec l’État, et de l’autre, diffuser de manière sournoise et pernicieuse une conception de l’islam qui n’est autre que l’islamisme…

En ce qui concerne la religion, M. Zitouni se déclare de confession musulmane et proche du soufisme, et sur ce point la, le directeur de l’établissement El Hassane Oufker a déclaré :

Je pense que Soufiane Zitouni a ouvert des parenthèses entre la philosophie et l’islam. Mes élèves disent qu’il a plus parlé de l’islam que de la philosophie et, à la fin, il n’a plus réussi à fermer cette parenthèse et il a cherché à endoctriner mes élèves à travers sa vision de l’islam

Et il a continué avec :

Moi, je recrute des enseignants, non pas selon leur vision, mais selon leurs compétences

 

Les élèves soutiennent la direction

Suite à ces déclarations que M. Zitouni a tenu dans les médias, les réactions des professeurs et des élèves ont suivi. Tous se sont montrés solidaires avec l’établissement et n’ont pas rejoint les propos de l’ancien professeur de philosophie. A Lille les professeurs disent ne pas se reconnaitre dans les écrits de leur ancien collègue, les étudiants ont, eux, partagé une lettre sur la page Facebook de l’établissement dans laquelle ils affichent leur soutien aux responsables de l’établissement. De nombreux médias se sont quant à eux jetés sur cet événement en mettant fortement l’accent  sur les déclarations de M. Zitouni et ont ainsi brandi la menace « islamiste » alors que le lycée est réputé pour ses bons résultats et sa bonne tenue et à même été classé parmi les meilleurs lycées du pays. Pour plusieurs personnes, notamment le directeur adjoint, le professeur de philosophie ne s’est jamais ouvert sur les sujets abordés et cherchait un prétexte pour quitter l’établissement.

A travers ces faits on peut voir la difficulté que rencontre la communauté musulmane à s’épanouir en France puisque même en son sein, certains éléments contribuent à alimenter les polémiques dans une période suffisamment compliquée. Il est également à noter la rapacité de certains médias qui n’ont pas attendu pour crier au loup et jeter un peu plus d’huile sur le feu. Tout le contraire de ce qui peut contribuer à la paix.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*