Accueil / Écrits libres / Le porte-parole de la mosquée de Chelles témoigne
mosquée chelles

Le porte-parole de la mosquée de Chelles témoigne

Après les attentas du 7 janvier, les musulmans ont été victimes de nombreux actes injustes et d’une islamophobie maladive.

Le porte-parole d’une mosquée s’exprime

Afin de mieux comprendre la situation des musulmans faces à de telles réactions, le porte-parole de la mosquée de Chelles a été interrogé. Il déclare être « fier » de ce qu’il est, et condamne les amalgames, injustes, dont sont victimes les musulmans.

Il affirme :

« Ici, aucun fidèle n’appelle le prophète Mahomet mais Mohamed (…) Pour ma part, je n’ai plus envie de dire ce que je ne suis pas. Je n’ai pas à faire la différence entre le fait d’être Français et musulman. J’ai envie que l’on vienne nous voir à la mosquée pour connaître notre religion, nos activités. Aujourd’hui les ventes du Coran explosent mais cela ne va pas aider celui ou celle qui le lit s’il n’a pas les clés pour en comprendre les versets. Nous sommes Français et musulmans »

Et à la question : « que pensez-vous d’un islam français ? » Il répond : « L’islam n’a pas de nationalité. Je comprends que ceux qui défendent cette idée demandent une religion qui respecte la République… Bien entendu, les lois de la République doivent être respectées par tous, y compris par les musulmans. Mais les Français musulmans doivent aussi être respectés. Nous n’avons rien à voir avec des gens qui ne nous représentent pas, une dizaine de fous furieux qui sèment la terreur.  Tout le monde a été horrifié. Ensuite, il y a toujours dans notre pays cette distinction latente qui est entretenue entre musulmans et non musulmans. »

Pour finir, il insiste sur le fait que « les premières victimes des attentats se sont les musulmans eux-mêmes… C’est en Syrie, en Irak, au Mali ou au Nigeria, qu’il y a le plus de massacres. Nous sommes atteints physiquement et moralement car notre religion est salie par des personnes qui ne nous représentent pas… »

En ces temps de doutes où la désinformation et la manipulation règnent, il est important pour le musulman d’accroître ses connaissances et d’approfondir l’apprentissage de sa religion et pour le non-musulman, de puiser ses informations à la source, afin de ne pas être induit en erreur.

Un commentaire

  1. « L’islam n’a pas de nationalité » voila une notion sur laquelle il faudra insister et combattre ceux qui en usent comme une arme pour diviser la Oumma pour justifier leurs atrocités. Parler de l’Islam de France, de Belgiques ou d’ailleurs, c’est diviser l’Islam en autant d’Islam qu’il existe de pays dans ce monde. L’ Islam est un et indivisble, les constitutions des pays varient et aux citoyens musulmans ou non -Musulmans de les respecter.

    Aucune de ces constitutions n’etablit des lois contraires à ce que la loi islamique recommande quand il s’agit de la recherche du bonheur de ses citoyens de sa protection, de la protection de la vie et de la propriété. Tel est le fondement de la Sharia.

    Quant aux concepts religieux et de l’application stricte de la Sharia, il dépend de la configuration de la population du pays. Si la sharia est une demande générale d’une population à majorité Musulmane, il n’ y a aucune objection de la faire appliquer.

    Retour à l’identité et au nationalisme, c’est clair et net les Musulmans quelques soient leurs nationalités, origines ou races, ils sont unis autour du même principle du Tawhid, du même livre qu’est le coran et des mêmes pratiques de Suonnah que nous a leguées le Prophete Mohammad (SAWS).

    Comme l’a dit Le Prophète (SAWS) lors de son dernier sermon: “Toute l’humanité descend de Adam et Eve. Un Arabe n’est pas supérieur à un non-Arabe et un non-Arabe n’est pas supérieur à un Arabe. Un blanc n’est pas supérieur à un noir et un noir n’est pas supérieur à un blanc – seulement par la piété et la bonne action. Sachez que chaque Musulman est le frère de chaque Musulman et que les Musulmans constituent une fraternité. Le bien d’autrui n’est pas légitime pour un Musulman excepté celui que son frère lui donne de plein gré. Alors, ne vous faites pas d’injustice à vous-mêmes. Souvenez-vous qu’un jour vous rencontrerez Dieu et répondrez pour vos actions en ce monde. Alors faites attention ! Ne vous égarez pas du chemin de la piété après mon départ.”

    Eloignons nous de ces sectes qui ont leur propre agenda qui n’a rien à voir avec l’islam. Diviser pour regner est leur devise.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*