Accueil / Actualités / Marche républicaine : qui (ne) sera (pas) présent?
Marche Républicaine

Marche républicaine : qui (ne) sera (pas) présent?

Ce dimanche 11 janvier, est organisée une grande marche républicaine en hommage aux victimes et en soutien à Charlie hebdo. A cette occasion, présidents, ministres, associations et personnalités célèbres répondront à l’appel. Voici donc une liste recensant une grande partie de ces figures.

Du côté des Français, seront présents :

– François Hollande (président de la France)

– Nicolas Sarkozy (ex-président français)

– Claude Bartolone (président de l’Assemblée nationale)

– Gérard Larcher (président du Sénat)

– Manuel Valls (premier ministre)

– Christiane Taubira (ministre de la justice)

– Michel Sapin (ministre des finances)

– Fleur Pellerin (ministre de la communication)

– Anne Hidalgo (maire de Paris)

– Bertrand Delanoë (ex maire de Paris)

– Jean-Marc Ayrault (ancien premier ministre)

– Allain Juppé (ancien premier ministre)

– Jean Pierre Raffarin (ancien premier ministre)

– François Fillon (ancien premier ministre)

– Valérie Pécresse (ancienne ministre)

– Benoist Apparu (ancien ministre)

– Roger Karoutchi (ancien ministre)

– Jean-François Copé (président de l’association des maires de France)

– Nicolas Dupont-Aignan (président de « Debout le France »)

– Jean-Luc Mélenchon (député européen)

– François Bayrou (maire de Pau)

– Jean-Christophe Cambadélis (premier secrétaire du parti socialiste)

– Christian Jacob (patron des députés UMP)

– Pierre Laurent (secrétaire national du Parti communiste français)

Ainsi que d’autres personnages politiques français tels que le président de la région Ile-de-France, ou le secrétaire général de l’UMP et la vice-présidente déléguée, ou encore le président de l’UDI et même le secrétaire nationale d’Europe Ecologie Les Verts. Marine Le Pen, elle, se rendra à Beaucaire. Selon elle, c’est en Province qu’il faudrait manifester et non à Paris qui aurait « récupérer la marche ».

Du côté des étrangers :

– Benjamin Netanyahu (premier ministre israélien)

– Avigdor Lieberman (chef de la diplomatie israélienne)

– Abdallah ben Zayed Al-Nahyane (ministre des Affaires étrangères des  Emirats arabes unis)

– Jens Stoltenberg (secrétaire général de l’OTAN)

– Eric Holder (ministre américain de la justice)

– Steven Blaney (ministre canadien de la sécurité publique)

– Thorbjorn Jagland (secrétaire général du Conseil de l’Europe)

– Mehdi Jomaa (premier ministre tunisien)

– Thomas Boni Yayi (président du Bénin)

– Ibrahim Boubacar Keïta (président du Mali)

– Mahamadou Issoufou (président du Nigéria)

– Ali Bongo (président du Gabon)

– Klaus Iohannis (président de la Roumanie)

– Atifete Jahjaga (présidente du Kosovo)

– Petro Porochenko (président de l’Ukraine)

– Abdallah II et Rania (Roi et Reine de Jordanie)

– Donald Tusk (président du conseil européen)

– Martin Schulz (président du Parlement européen)

– Jean-Claude Juncker (président de la Commission européenne)

– Angela Merkel (chancelière allemande)

– David Cameron (premier ministre britannique)

– Matteo Renzi (président du conseil d’Italie)

– Maja Gojkovic (présidente du parlement serbe)

– Mariano Rajoy (président du gouvernement espagnol)

– Pedro Passos Coelho (chef de gouvernement portugais)

– Helle Thorning-Schmidt (chef de gouvernement danois)

– Bohuslav Sobotka (chef de gouvernement tchèque)

– Boïko Borisov (chef de gouvernement bulgare)

– Charles Michel (chef de gouvernement belge)

– Zoran Milanovic (chef de gouvernement croate)

– Mark Rutt (chef de gouvernement néerlandais)

– Laimdota Straujuma (chef de gouvernement letton)

– Antonis Samaras (chef de gouvernement grec)

– Viktor Orban (chef de gouvernement hongrois)

– Ahmet Davutoglu (premier ministre turc)

– Edi Rama (premier ministre albanais)

– Sergueï Lavrov (ministre russe des Affaires étrangères)

– Zlatko Lagumdzija (ministre bosniaque des Affaires étrangères)

– Simonetta Sommaruga (présidente de la Confédération suisse)

– Giuliano Pisapia (maire de Milan)

– Xavier Trias (maire de Barcelone)

– Piero Fassino (maire de Turin)

– Dario Nardella (maire de Florence)

Et bien d’autres personnalités…

Joël Mergui, le président du Consistoire central israélite et Roger Cukierman (président du CRIF) seront évidemment présents. Le directeur exécutif de la Conférence des rabbins européens sera également au rendez-vous, ainsi que Jack Lang (président de l’Institut du monde arabe) et le président du Conseil Français du Culte Musulman, Dalil Boubakeur. Plantu, dessinateur pour LeMonde sera lui aussi de la partie, sans oublier Djamel Debbouze. Reporters sans frontières, la Ligue de l’enseignement, la Ligue des droits de l’Homme et bien sûr SOS Racisme et la Licra répondront présents à l’appel, tout comme l’organisation de la défense des droits des homosexuels (Inter-LGBT).

Eh bien, il y en aura du monde pour 12 morts… Mais où étaient donc passés « ces grands justiciers », ces fervents défenseurs des droits de l’Homme et de la justice cet été, lorsque près de 3 000 Palestiniens ont été assassinés et 11 000 blessés ? Lorsque 2 lieux de culte ont été incendiés en Suisse en l’espace de 5 jours ? Ou encore lorsque 166 actes islamophobes ont été recensés en seulement 3 jours en Grande-Bretagne ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*