Accueil / Actualités / Abdellah Baha, le ministre d’Etat du Maroc est mort
Abdellah Baha

Abdellah Baha, le ministre d’Etat du Maroc est mort

La mort du chef d’Etat du Maroc et secrétaire général du PJD (Parti de la Justice et du Développement), Abdellah Baha, est confirmée.

Percuté par un train

C’est à Bouznika que l’accident s’est produit, un train a percuté Abdellah Baha qui traversait la voie ferrée, le ministre d’Etat décède donc le 7 décembre sur le pont Oued Cherrat. Le Ministre de l’intérieur confirme par la suite sa mort et certains membres du gouvernement ont décidé de se rendre sur le lieu de l’accident en guise d’hommage. Surnommé « la boîte noire » Abdellah était connu pour sa fidélité et pour sa proximité avec Abdelilah Benkirane, ainsi que la place importante qu’il occupait au sein du gouvernement marocain. D’après le conducteur du train l’ayant percuté, Abdellah aurait été seul et la dernière image qu’il retient de lui « est celle de quelqu’un se prenant la tête entre les mains. » Afin d’en savoir davantage, une enquête est alors ouverte par la gendarmerie nationale.

Témoignage du conducteur du train

«J’ai aperçu quelqu’un essayant de traverser la voie ferroviaire; du coup, j’ai actionné le klaxon à tue-tête, d’autant que la distance qui séparait le train du regretté était très proche. Il a paniqué, hésitant à traverser ou revenir sur ses pas. A ce moment, il a essayé d’enlever le capuchon de son survêtement pour localiser la source du klaxon, mais il était malheureusement trop tard»

Des sources proches de l’enquête confirment les dires du conducteur et annoncent : « Le regretté avait accompli la prière d’Al-Maghrib, à la mosquée Al Habouss, à 100 mètres de la voie ferroviaire, avant de se diriger vers le passage à niveau où le regretté Ahmed Zaïdi s’était noyé. »

Qu’Allah Le Très-Haut le couvre de Sa miséricorde et lui accorde Son pardon, ainsi qu’à chacun de nos frères décédés.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*