Accueil / Actualités / Ces Palestiniens qui fuient dans l’espoir d’un avenir meilleur…
Des Palestiniens jettent des roses dans la mer Méditerranée, au large de la côte de Gaza, en signe de deuil après la disparition de réfugiés palestiniens à bord d’un bateau pour l’Europe qui a coulé au large de Malte, le 18 septembre 2014 - Photo : AFP/Mohammed Abed

Ces Palestiniens qui fuient dans l’espoir d’un avenir meilleur…

C’est l’histoire de Mohammed Marouf qui est relatée ici, mais celle-ci est aussi celle de milliers de Palestiniens étouffant dans la bande de Gaza du fait de la politique génocidaire menée par l’Etat hébreux. Mohammed Marouf, âgé de 29 ans, survit par la grâce d’Allah aux attaques israéliennes sur la bande de Gaza. Suite à cela, aucun doute, il doit partir. Où ? En Europe. Son objectif ? Offrir un avenir meilleur à sa fille Lana, âgée de seulement 3 ans. Bien que le périple soit très difficile et dangereux, le père de famille n’hésite pas une seule seconde, et décide de fuir au péril de sa vie et de celle de sa fille…

« Il n’y a rien pour moi ici. Je suis brisé et il faut que j’aide ma fille à vivre. »

Ce sont les dernières paroles qu’aura prononcées son fils. Zuhair Marouf craint le pire.

Le 6 septembre, Zuhair reçoit un appel de son fils, Mohammed. Ce dernier tente de le rassurer : « Papa ne t’inquiéte pas pour nous, nous sommes en route pour la Suède ».

En l’espace de quelques jours, des mauvaises nouvelles parviennent à la famille. En effet, le 10 septembre, la famille Marouf apprend que des migrants palestiniens sont morts au large des côtes de Malte, suite au chavirement du bateau d’infortune sur lequel ils avaient embarqué à la quête d’un avenir meilleur et paisible, loin de la guerre.

L’un des survivants confirme ce à quoi la famille s’attendait pourtant en gardant espoir, le père et la fille feraient partie des victimes…

S’en aller pour une vie meilleur ou rester pour ne pas laisser le processus de colonisation proliférer ? 

Un dilemme pour bon nombre de Palestiniens ! Quand certains pensent à l’avenir de leurs enfants, et ne souhaitent pas qu’ils connaissent, à leur tour, une vie de guerre et de massacres, d’autres pensent à l’avenir de la Palestine, leur terre, leur pays. S’enfuir et laisser la voie libre aux Israéliens ? Impossible pour ces Palestiniens loyaux à leur patrie. Pour les autres, aspirant à offrir une meilleure qualité de vie à leurs enfants, voient l’Europe comme un Eldorado. Les pays que rejoignent le plus les Palestiniens sont entre autres la Belgique ou encore la Suède. La Suède. Le rêve de Mohammed.

Il avait décidé ! Non pas comme une trahison à son pays, ce fut une nécessité pour l’avenir de sa fille et de sa famille.

Depuis sa disparition, son épouse ne cesse de lancer des avis de recherche et suivre l’actualité. Zuhair, quant à lui, nourrit l’espoir qu’un jour son fils réapparaitra in sha Allah. « Je veux savoir si mon fils et ma petite-fille sont morts ou vivants. »

Qu’Allah leur vienne en aide…

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*