Accueil / Actualités / Raed Abubadawia, un professeur franco-palestinien, se fait enlever par l’armée israélienne

Raed Abubadawia, un professeur franco-palestinien, se fait enlever par l’armée israélienne

Raed Abubadawia, professeur de droit international à l’Université de Naplouse, a été arrêté par l’armée israélienne le 21 septembre dernier et cela, sans qu’aucune preuve concrète ne soit retenue contre lui.

Accusé de propager les idées du Hamas

C’est à son domicile à Naplouse, en Cisjordanie occupée que l’armée israélienne s’est introduite et a embarqué Raed, ce professeur âgé de 41 ans et père de 3 enfants. Son ex-femme, Nasrine, vivant actuellement en France rapporte de sa femme actuelle vivant à Naplouse :

« Les soldats ont pris l’ordinateur, ses papiers. Ils ont fouillé tout l’appartement puis ils l’ont emmené »

Peu de temps après son arrestation, M. Abubadawia a été emmené au centre de détention de Pethah Tikva au nord d’Israël. Cet homme, accusé de diffuser les idées du Hamas à ses étudiants, est passé le mardi 23 septembre en jugement sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui et un nouveau jugement doit avoir lieu le 2 octobre prochain. Nasrine continue en déclarant :

« C’est sa femme qui m’a contactée via Facebook, pour m’annoncer la mauvaise nouvelle. Depuis, on s’écrit tous les jours. Elle est un peu rassurée parce qu’elle voit qu’en France, nous faisons des démarches »

Le rôle de la France ?

Ce professeur de droit international détient la double nationalité franco-palestinienne. C’est ainsi, que Nasrine établie des démarches administratives afin que l’Etat français fasse le nécessaire. Mais depuis que les autorités françaises sont au courant, le ministère des Affaires étrangères a, uniquement, demandé au consul général d’Haïfa d’aller visiter le prisonnier.

La terreur imposée par l’Etat sioniste ne s’atténue pas, après avoir détruit des vies et des habitations c’est désormais aux intellectuels palestiniens qu’il s’attaque et cela, toujours sans aucune réaction de la Communauté Internationale.

Un commentaire

  1. Je n’ai toujours pas vu de personnes s’élever contre un tel abus dans les médias.
    Quand à Gilad Shalit, on a pu l’entendre partout.
    Même l’autre de cet été …

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*