Accueil / Actualités / 700 jeunes français se portent volontaires dans les bases de Tsahal 
Le député Yoni Chetboun et les jeunes volontaires

700 jeunes français se portent volontaires dans les bases de Tsahal 

Des vacances pas comme les autres. En effet, pourquoi passer ses vacances sur une des plages d’Israël lorsqu’il est possible de se rendre complice des massacres palestiniens ? Eh bien, ça a été le choix de près de 700 jeunes français âgés de 16 à 18 ans.

Un programme de volontariat civil

L’Etat sioniste offre un temps de formation aux jeunes afin de se familiariser avec l’arsenal militaire israélien ainsi que de rendre plus efficace le génocide palestinien. En effet, près de 700 jeunes, de 16 à 18 ans ont été récompensés, au Parlement d’Israël, pour avoir participé au programme civil NATI-SAREL dans les différentes bases de Tsahal. Yael Lantset, le responsable de la logistique de Tsahal déclare :

« Le volontariat que vous avez réalisé dans les bases de l’armée a contribué grandement à la bonne préparation des forces combattantes sur le terrain. Lorsque nos soldats sont entrés à Gaza et qu’il a fallu rouvrir les réserves d’urgence, le matériel était à sa place, prêt et rangé avec précision. C’est en grande partie grâce aux volontaires de Sarel »

Suite à cela, le député Yoni Chetboun les a invité à devenir prochainement citoyens de l’Etat d’Israël. Puis lorsque le ministre du logement, Ouri Ariel, leur demande s’ils comptent terminer les vacances d’été en Israël, la grande majorité d’entre eux lève la main. 

Comment des adolescents peuvent-ils distinguer le bien du mal lorsque un Etat les pousse à être complices de crimes de guerre, et cela, avec l’approbation de la Communauté Internationale ? Ce soutien international adressé à Israël ne fait qu’appuyer la transformation de jeunes innocents en de véritables terroristes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*