Accueil / Écrits libres / « La dette en attente », ce nouveau concept fraternel fait pour vous !
Crédit photo : vacanceo.com

« La dette en attente », ce nouveau concept fraternel fait pour vous !

Vous connaissez sans doute ces idées novatrices sorties de la tête de personnes enquises de bonté, appelées « cafés en attente » ou « baguettes en attente » ou d’autres dérivés encore. Ces concepts ont permis à bon nombre de petites bourses de bénéficier de la générosité de clients ayant payé à l’avance, pour eux, leur baguette de pain chez le boulanger ou le café du coin. Et comme la déclinaison est possible à l’extrême, la générosité elle, ne peut qu’avoir libre cours. De ce fait, des ampoules s’allument…

Suite à un statut Facebook

Et l’ampoule s’alluma. Comme nous vous l’annoncions récemment sur notre page Facebook :

Dans un fouillis de « moi je », il arrive qu’on lise des choses merveilleuses. C’est le cas ce soir et nous allons partager avec vous cette perle.

Un frère ou peut-être même une sœur avant lui a posté sur un mur une chose qui paraît anodine mais qui nous, nous touche profondément. Il invite toute personne qui se rendra dans son pays d’origine pour les vacances à aller voir le petit commerce du coin ou tout autre commerce dans une ville où la population serait relativement pauvre. Ces commerçants font souvent crédit aux petites bourses qui payent leurs dettes quand ils le peuvent et souvent, ils ne le peuvent pas. Souvent, la pauvreté ne permet pas à des gens de se nourrir, de mener une vie décente ou juste de pouvoir s’en sortir.

Ce statut est à nos yeux merveilleux car il apporte un rappel simple et entier. À tous ceux qui le peuvent, payez ces dettes pour ces personnes et détruisez ces carnets de crédit. Imaginez la joie, la libération, le bien que vous ferez à ces familles quand elles l’apprendront. Imaginez donc… Alors, un peu comme le café ou la baguette « en attente », œuvrons et faisons-nous du bien avec ces actes si sommaires mais si riches auprès d’Allah le Tout Clément.

Partagez avec les vôtres car c’est ainsi que nous avancerons. Nous remercions cette personne qui nous a mis l’idée en tête.

« La dette en attente » est née !

Alors, on s’est dit que nous allons tous ensemble faire naître le concept de « la dette en attente » (retenez bien cette appellation) et plus justement essayer de le faire disparaître en faisant sauter ces dettes qui se cumulent sur ces fameux carnets. Encore une fois, le concept est déclinable à l’infini. Les personnes dans le besoin sont nombreuses, sur tous les continents et parfois là où on s’y attend le moins. Pensez donc à vos proches en premier, ceux qui sont souvent de votre famille et dont vous ne soupçonnez pas la pauvreté. Couvrir leurs impayés et subvenir à leurs besoins est un devoir pour vous.

Et pourquoi se priver de donner lorsqu’on sait que cet élan de générosité, au-delà de la récompense divine, invite à la cohésion, la proximité, la miséricorde, la fraternité et constitue indéniablement un pont salutaire entre ceux qui reçoivent et ceux qui donnent.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*