Accueil / Sondages / Une probable issue quant à la scolarité de nos enfants ?
Crédit photo : France TV

Une probable issue quant à la scolarité de nos enfants ?

Vivre en France en tant que musulman n’est pas une mince affaire, nous sommes d’accord. Mais avoir le statut d’ « écolier musulman » au sein de ce même pays est parfois encore plus difficile, autant pour les enfants que pour les parents. D’abord la France qui perd cette année 3 places au classement PISA, s’en suit le chamboulement des rythmes scolaires et enfin la fameuse « théorie du genre » que l’on veut introduire au sein du programme scolaire des tout petits.

Étant donné la tournure que prennent les choses, certains réfléchissent à une issue afin d’échapper au « bourrage de crâne » que l’on veut faire subir à nos enfants et aux éventuelles solutions pour y remédier; à moins que ceux-ci n’appartiennent plus à leurs parents mais à l’État, comme nous l’a si délicatement fait remarquer Mme Rossignol…

 

Confrontés à de telles circonstances, seriez-vous prêts à déscolariser votre/vos enfant(s) des écoles publiques ?

  • Oui, pour l’inscrire dans une école privée (53%, 330 Votes)
  • Oui pour continuer son apprentissage à domicile (27%, 166 Votes)
  • J'y réfléchis encore (10%, 63 Votes)
  • Non (10%, 61 Votes)

Total Voters: 620

Loading ... Loading ...

Un commentaire

  1. Arrêtez de croire en ces conneries. Déjà que les universités américaines les plus réputés, ont du mal à enseigner la « théorie du genre » (qui est une vraie matière de recherche), imaginez en maternelle. Tout ça est un mensonge : c’est l’extrême-droite qui veut provoquer la peur chez les musulmans, qui a balancé cette rumeur, avec la complicité de cette fameuse dame. L’Etat simplement voulu enseigner l’égalité entre homme et femme, et ce dés le plus jeune âge. C’est en soit, pas une si mauvaise chose.
    Arrêtez d’être ridicule, les athées, avec cette histoire, regardent encore plus les musulmans de haut, tellement que les réactions ont étés ridicules. Et certains crient au scandale : « ils ne veulent pas s’intégrer, ceci, cela »…
    En plus, l’école publique offre de vrais chance de réussite à vos enfant. Ne faites pas les fines bouches, pour des idioties pareilles.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*