Accueil / Actualités / Palestine-Israël : les négociations de paix reprennent

Palestine-Israël : les négociations de paix reprennent

Ce soir, le 29 juillet 2013, les pourparlers de paix entre palestiniens et israéliens vont reprendre, serait-ce le signe d’une amélioration à venir ?

John Kerry à l’origine de cette reprise

Au cours des derniers mois, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement Obama avait effectué plusieurs visites a Moyen-Orient afin de remettre en route ces négociations. Elles auront donc lieu à Washington à partir de ce soir, avec à la table, Saëb Erakat côté palestinien, et Tzipi Livni côté israélien, et John Kerry pour jouer l’arbitre.

Pas de décision miracle attendue pour ce soir, mais plutôt un plan de travail pour les mois à venir.

Un premier « geste » israélien 

Comme un signe de bonne volonté, le gouvernement israélien vient d’approuver une loi qui va conduire à la libération de 104 prisonniers palestiniens, petit geste en réalité quand on sait qu’il y a plus de 4000 palestiniens dont des femmes et des enfants dans les geôles israéliennes.

Et le Conseil des Ministres israélien a adopté un projet de loi qui prévoit un référendum en cas d’accord de paix avec les Palestiniens, ce qui serait la dernière étape afin d’entériner un éventuel accord, une fois approuvé par le Gouvernement et par la Parlement.

Israël prêt à faire des concessions ? 

Ces négociations mèneront-elles à quelque chose quand on sait qu’Israël continue la colonisation et les abus envers le peuple Palestinien, on ne peut qu’en douter.

Et les ministres de la droite israélienne voient le dernier projet de loi adopté comme un rempart  dans ces négociations, ils craignent en effet les concessions qui pourraient être demandées à Israël, peur de devoir céder des territoires sous contrôle israélien comme Jérusalem-Est par exemple. sur décision du cabinet de négociations alors qu’un certain nombre d’israélien y sont opposés.

Pour rappel, depuis plus de 3 ans il n’y avait plus eu de négociations entre Palestiniens et Israéliens, en raison de la poursuite de la politique de colonisation israélienne à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, les dernières tentatives avaient donc tourné court.

Un commentaire

  1. Bla Bla Bla à quoi ça sert de parler ? Faut agirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*