Accueil / Ramadan / Ramadan : vrai ou faux
Ramadan : vrai ou faux

Ramadan : vrai ou faux

Le jeûne présente de nombreuses règles à suivre, il nous arrive néanmoins de douter sur certains interdits qui s’avèrent parfois qu’un leurre.

Pendant le ramadan on peut utiliser le siwak (cure-dent) : vrai

Le prophète (Paix et bénédictions sur lui) a dit : « Si je ne craignais d’imposer à ma communauté une charge trop lourde, je lui aurais ordonné d’utiliser le siwak à chaque ablution. » (Bukhari et Muslim)

Il reste que le prophète ne rend pas l’usage du siwak spécifique au seul jeûneur mais l’étend aussi au non-jeûneur. Et Allah est plus savant.

On ne peut pas aspirer l’eau et se gargariser la bouche : faux

Hormis l’interdiction de boire et de manger, il n’est pas interdit d’aspirer l’eau et de la rejeter, ni d’avaler sa salive. Al Hacene a dit : « Il n’y a aucun risque pour le jeûneur qui se gargarise la bouche ou pour se rafraîchir. »

Le jeûneur ne peut embrasser sa partenaire : faux

On rapporte dans un hadith de Aïcha (qu’Allah l’agrée) qui dit : « Le Messager d’Allah embrassait et enlaçait tout en jeûnant. Néanmoins, il était le plus chaste d’entre vous. »(Bukhari et Muslim)

On peut goûter la nourriture : vrai

À condition bien sûr que celle-ci ne pénètre pas dans le gosier comme en témoigne le hadith rapporté par Ibn Abbas dans lequel il est dit : « Il n’y a aucun risque pour le jeûneur qui goûte du vinaigre ou autre chose tant que ceux-ci ne pénètrent pas dans son gosier. » (Bukhari)

On ne peut pas manger de l’oignon ou de l’ail : faux

Il n’y a pas d’interdiction de manger de l’ail en islam, tant pendant le mois de ramadan et qu’à d’autres moments, hormis à l’approche des prières.

L’utilisation du khôl est interdite : faux

Al Boukhari dit dans son Sahih : « Anas, Al Hacene et Ibrahim trouvent normal que le jeûneur enduise ses yeux de khôl. »

Manger par oubli invalide le jeûne : faux

Celui qui mange par omission, ou par erreur, n’aura rien à craindre quant à la validité de son jeûne, et ce comme en témoigne, la source suivante :

« Quand l’un de vous mange ou boit par omission qu’il continue son jeûne. Car c’est Allah Qui l’a nourri et l’a abreuvé. » (Bukhari et Muuslim )

Le prélèvement sanguin invalide le jeûne : faux

À condition que celui-ci soit dénué de tout agent nutritionnel. Dans ce cas-là, il n’y a aucun risque quant à la validité du jeûne.

La hijama pendant le ramadan est licite : vrai

Cette pratique invalidait le jeûne avant de devenir licite au jeûneur par la suite. En effet, on rapporte que le Prophète (Paix et bénédictions sur lui) recourait lui-même à cette pratique tout en observant le jeûne comme le confirme le hadith d’Ibn Abbas : « Certes le Prophète appliquait les ventouses tout en jeûnant. » ( Bukhari)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*