Accueil / Actualités / Le Furosémide tue 3 personnes : erreur ou malveillance ?

Le Furosémide tue 3 personnes : erreur ou malveillance ?

L’affaire commence lors du décès d’une personne âgée de 91 ans, samedi  8 juin à Marseille, par du furosémide, somnifère remplaçant son diurétique habituel. 

medicaments-pilulesCe furosémide fait partie des médicaments des laboratoires Teva qui a porté plainte contre X pour malveillance (et compte bien le démontrer comme indiqué sur Europe1). «Le somnifère incriminé n’est en soit pas mortel mais vu le grand âge de la victime, toute faiblesse médicale peut s’avérer grave», a souligné dimanche le procureur de Marseille.

Trois morts et deux hospitalisations

À ce jour, ce quiproquo industriel est à l’origine de 3 décès et 2 hospitalisations. Après 2 jours d’inspection dans l’usine Teva  à Sens (Yonne) par l’Agence du médicament (ANSM), rien n’a pu expliquer d’où venait l’erreur de conditionnement. Le laboratoire Teva a annoncé qu’il venait  « de lancer une procédure de rappel » pour 2 lots (Y175 et Y176).

Société israélienne

Si jamais vous en possédiez, faîtes attention et contactez votre pharmacien ou votre médecin traitant. Mais ce qu’il faut noter aussi, et qui n’est pas connu, c’est que Teva est le n°1 mondial des génériques mais aussi une société israélienne.

Erreur de conditionnement ou acte volontaire de malveillance ? Sabotage industriel ? Affaire à suivre et une grande vigilance reste de mise.

 

Crédit photo : AFP Lionel Bonaventure

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*