Accueil / Actualités / L’amalgame est de sortie au gouvernement

L’amalgame est de sortie au gouvernement

 Lorsqu’un membre des skinheads a agressé, mercredi dernier, un jeune militant d’extrême gauche, Clément Méric, la France a semblé avoir enfin ouvert les yeux sur les violences revendiquées par ces groupes racistes. Ceux-ci étant jusqu’à présent naturellement autorisés en France… décision remise en question aujourd’hui. Mais ce n’est pas la première agression, qu’attendaient-ils pour réagir ? L’amalgame a-t-il bien sa place dans cette affaire ?

Eh bien non, ce n’est pas la première agression ! 

Notre communauté a connu et surtout vécu des agressions raciales de la part de ces skinheads ou tout autre groupement du même type (sans oublier celles d’individus lambda). Mais ces agressions sont étouffées par les autorités afin de laisser croire au reste de la population que NOUS musulmans sommes les terroristes, les agresseurs, les anormaux et j’en passe… Dernièrement, Oumma tv a reçu une jeune soeur accompagnée de son père témoignant d’une telle agression ainsi que la manière dont la police a tenté d’étouffer l’affaire. Aujourd’hui, ces drôles d’individus se sont attaqués à un militant politique et cela n’est ni étouffé ni placé dans les faits divers. Au contraire, suite à cette agression la France s’est enflammée, les manifestations en mémoire du jeune homme se sont multipliées, et les partis politiques mènent leur petite « gué-guère » afin de, comme à leur habitude, repousser la faute sur tel ou tel parti.

Mais où est l’amalgame, nous demanderez-vous ? Nous y venons…

Le gouvernement, à majorité PS rappelons-le, a accusé l’agresseur, d’être membre d’un groupuscule d’ « extrême droite ». Ici arrive l’amalgame. Effectivement, les partis minoritaires présents, et notamment l’UMP, accuse le gouvernement de confondre le parti de notre chère (ou non) Marine Le Pen et ce type d’individus. Mais que valent leurs accusations ? La droite pourrait protester pour un bol de lait, leur unique objectif est, pourrait-on dire… commercial, c’est-à-dire attirer le plus grand nombre d’adhérents aux prochaines élections.

Le véritable amalgame

Commençons tout d’abord par ce qu’ils nomment « les salafistes ». Selon les médias et autres types de bourrage de crâne, les salafistes seraient ces personnes emportées par leurs passions qui tuent au nom de l’Islam. Mais en réalité, vous savez tout autant que nous, que ce terme vient du mot salaf, signifiant « prédécesseur » soit les compagnons de Notre Prophète bien aimé Mohammed (que la Paix et le Salut d’Allah soient sur lui), qui adoptaient de très sages comportements. Preuve que pour nuire les médias s’essaient dans le néologisme et atteignent un large public s’ahurissant devant la télévision.

Ce type d’amalgame engendre incompréhensions et tensions au sein de la société française.  Nous espérons que ce terme sera désormais utilisé a bon escient de la part de ces politiciens revendiquant l’unité nationale. Ainsi, nous souhaitons qu’une meilleure prise en charges des agressions vis-à-vis des membres de notre communauté soit instaurée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*