Accueil / Actualités / Turquie : 10 mois de prison avec sursis pour des propos anti-islam

Turquie : 10 mois de prison avec sursis pour des propos anti-islam

Dix mois de prison avec sursis, c’est la peine à laquelle a été condamné Fazil Say, pianiste turc, ce lundi pour « offense propageant la haine et l’hostilité » contre une institution, mais aussi pour « le dénigrement des croyances religieuses d’un groupe ». Il risquait  18 mois de prison.

Faits reprochés

Le musicien émérite s’était moqué de l’adhan, l’appel à la prière, en déclarant sur internet : « Le muezzin a terminé son appel en 22 secondes. Prestissimo con fuoco !!! [terme musical italien signifiant « très vite avec fougue »] Quelle est l’urgence ? Un rendez-­vous amoureux ? Un repas au raki ? ». Il avait également, sur Twitter toujours, citer les vers du poète persan Omar Khayyam : « Vous dites que des rivières de vin coulent au paradis. Le paradis est-­il une taverne pour vous ? Vous dites que deux vierges y attendent chaque croyant. Le paradis est-­il un bordel pour vous ? ».

Contexte sociétal

Quand les pro-laïcs disent craindre l’islamisation grandissante d’une société prenant systématiquement pour modèle l’Occident depuis neuf décennies que la Turquie a rompu avec le régime islamique de l’Empire ottoman en faveur d’un anti-cléricalisme aveugle, le pouvoir en place, pro-religieux, n’en démord pas et entend bien ramener ses concitoyens vers une pratique assumée et prioritaire de l’Islam.

Entre laïcité nouvellement héritée et origines musulmanes, la Turquie oscille. Souhaitons au pays d’évoluer selon de justes valeurs et dans le respect de l’autre.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*