Accueil / Actualités / Fin de mission pour Benoît XVI

Fin de mission pour Benoît XVI

 

Le 11 février 2013, à la surprise générale, Benoît XVI a annoncé sa renonciation. En 2000 ans d’histoire chrétienne, c’est seulement la deuxième fois qu’un pape quitte ainsi ses fonctions. Effectivement, élu par les cardinaux parmi les cardinaux, pendant le conclave, le pape épouse sa fonction un peu comme on épouserait sa donzelle, pour la vie. Contre vents et marées. Jusqu’à ce que mort s’ensuive.

D’un naturel simple, le pape actuel désire partir sans bruit, sans épanchement, à peine une petite cérémonie prévue le 28 février prochain. Joseph RATZINGER de son vrai nom, le pape met ainsi fin à 8 années au service de son pontificat. Rappellons que dans le catholicisme il n’y a pas moins de dix échelons qui composent le clergé, du moine au pape, en passant par les abbés, les prêtres ou encore les cardinaux. Dix degrés, tous représentants de l’autorité religieuse. Ca en fait du monde entre soi et Dieu.

Mais l’une des questions que se pose à présent le Vatican, mis à part celle de trouver un prédecesseur, c’est quelle couleur affecter aux prochaines tenues du futur feu Benoît XVI ? Certes il n’ira pas vraiment loin, puisqu’il  jouira d’une retraite paisible dans un monastère au Vatican même. Mais la couleur de ses tenues? Dieu Seul le sait ! Cela demandera sans doute à ses chers collègues actuels des heures de brainstorming.

Les évènements internationaux, les scandales et autres affaires de pédophilie, l’affaire de la fuite de documents confidentiels à l’intérieur du Vatican, tout cela aura sans doute eu raison de ce pauvre Benoît XVI. De plus, la crise de foi sans précédent à laquelle doit faire face l’église catholique n’aura pas aidé à adoucir ses journées de travail.

« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi… alors Je suis tout proche : Je
répond à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’Ils répondent à Mon
appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés »

(Sourate 2 ; Verset 186)

Photo: Benoît XVI le 28 juin 2010 à Rome. REUTERS/Tony Gentile

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*