Accueil / Actualités / Cisjordanie : Quand « élection » rime avec « morts »

Cisjordanie : Quand « élection » rime avec « morts »

Alors qu’Israël « le pays le plus démocratique du Proche-Orient » organisait des élections législatives, la liste des victimes palestiniennes, elle, continue de s’allonger.

De jeunes victimes

Ce mercredi, des soldats israéliens, à bord d’un véhicule de l’armée, ont tiré sur un groupe d’étudiants qui se rendaient dans leur établissement scolaire. Lubna Hanach, étudiante de 21ans a été touchée par les tirs.

Le même jour, Saleh Al-Amareen, 16 ans, est décédé après avoir été touché à la tête au cours d’affrontements avec les soldats israéliens dans un camp de réfugiés dans la ville de Bethléem, en Cisjordanie vendredi dernier.

Lundi, c’est un agriculteur de 21 ans, grièvement blessé à la tête par un tir israélien au nord de Beit Lahya, qui est décédé à l’hôpital. [pullquote] »Des négociations ne peuvent pas réussir tant qu’elle sont sabotées par une occupation (israélienne) sans répit qui empêche de réaliser la paix » déclare le ministre des affaires étrangères palestinien »[/pullquote]Vendredi, un Palestinien âgé de 20 ans avait été tué et un autre blessé par des tirs israéliens près de la frontière dans le nord de la bande de Gaza, selon les services des urgences.

Des victimes qui viennent bien tristement illustrer l’effet d’un énième traité de paix, signé le 21 novembre dernier.

Une reconnaissance à l’ONU bien amère

Cette recrudescence de violence et d’agressions serait due, dans un premier temps, à la reconnaissance de l’Etat palestinien à l’ONU ( voir l’article « Palestine : Un siège à l’ONU » ). Israël ne tolérant pas la moindre reconnaissance d’un peuple qu’elle souhaiterait voir disparaître. Son désir irrépressible d’appliquer son projet de nouvelles colonies est une raison supplémentaire de voir la région de Cisjordanie à feu et à sang.

 

 

 

 

 

2 plusieurs commentaires

  1. SALAM ALIKOUM …oui c’est bien triste et injuste pour nos fréres de palestine…..on a mal ….seul ALLAH sait quand ils serront libérés ….nous sommes solidaire dans nos priéres et nos dohas. ..AMINE

  2. Bonjour, je parraine un prisonnier palestinien ainsi je lui écris des lettres (même si je sais qu’il n’a pas beaucoup d’opportunité de me répondre) dans lesquelles j’essaie, autant que faire se peut, de lui communiquer un peu d’espoir et un souffle de vie. Je ne connais pas cet homme mais j’aimerais lui envoyer de la poésie arabe et comme je ne connais pas grand chose en cette matière j’aimerais que vous puissiez m’aider en me communiquant les sites sur lesquelles je peux en trouver (écrites en arabe mais avec une traduction française pour que je puisse comprendre) شُكْراً جَزِيلاً

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*