Accueil / Actualités / Marseille, capitale de la culture

Marseille, capitale de la culture

La cité phocéenne se prépare à devenir la capitale européenne de la culture, les 12 et 13 janvier prochains. Une campagne d’envergure pour la région PACA qui souhaite voir la ville mythique briller dans des domaines plus méritants que les fait-divers. 

Marseille la gagnante

En lice avec d’autres villes de France comme Lyon, Bordeaux et Toulouse, Marseille est élue à l’unanimité pour être le théâtre de la culture le temps d’un weekend.  Il faut le dire, la ville est merveilleuse et rendrait même Plus Belle La Vie.

mars

 Marseille la sulfureuse 

Ce choix ne manque pas d’étonner quand on connait l’actualité de la ville ces derniers mois et la réputation déplorable qu’elle traîne dans tous les médias et dans l’esprit collectif. Pour bon nombre de Français, Marseille c’est ce territoire presque étranger où règnent la mafia et les gangsters. C’est aussi un taux record d’assassinats et de faits de délinquance, une source inépuisable pour tous les « documentaires » ayant pour thème la sécurité ou la police. 

On se rend finalement compte que Marseille cristallise dans l’inconscient collectif tous les fantasmes d’une société qui va mal. Ce qui se passe aujourd’hui est révélateur d’un réel fossé entre les individus. On va jusqu’à parler d’apartheid dans une ville où les différences culturelles, sociales,religieuses et même géographiques divisent l’ensemble de la population. Une barrière (in)visible entre le vieux port de Marius et le Plan d’Aou de Soprano.

Marseille la multiple [pullquote]Les immigrés « se considèrent comme marseillais dès qu’ils arrivent ici », observe un habitant.[/pullquote]

Pourtant, la ville est réputée pour sa diversité et la chaleur de ses relations avec l’Autre ( sauf peut-être avec Paris.. ). Marseille a accueilli, depuis la création de son port en 600 avant J.C, des vagues successives d’immigrants. Elle compte plus de 850 000 habitants, dont 100 000 étrangers venus d’Italie, du Maghreb, de Turquie et d’au-delà. Un grand nombre d’immigrés habitent et travaillent dans des quartiers du centre, comme celui de Noailles.

Les religions y sont très ancrées et rythment la vie des fidèles de chaque confession dans une paix exemplaire. Les musulmans sont  nombreux et en constante augmentation si bien que les lieux de culte demeurent insuffisants pour accueillir tous les pratiquants. Ils cohabitent sereinement avec les communautés juive ( l’une des plus fortes d’Europe ! ) et chrétienne.

10-st-vicent-de-paul-catholic-church-670

On aurait aimé retrouver cette diversité dans les clips de présentation malheureusement, toute référence à l’histoire de l’immigration semble avoir été effacée, gommée comme par honte, par mépris ou par oubli…

Il faut préciser toutefois que les quartiers marseillais seront mis à l’honneur, une opération «quartiers créatifs» a été initiée par l’association Marseille-Provence 2013 afin de les associer à l’année capitale culturelle européenne. Sans doute une bonne chose, ce sera peut-être, l’occasion d’y retrouver cette diversité qui apporte tant de richesses à la ville de César, Marius et Fanny…

 

Source et crédit photo : National Géographic

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*