Accueil / Actualités / L’ironie du juif accusé d’antisémitisme !

L’ironie du juif accusé d’antisémitisme !

Tous ceux qui ont « osé » témoigner d’une quelconque critique à l’encontre de la politique israélienne, ou du sionisme, ou du judaïsme, ou de l’holocauste , ou de n’importe quel juif,  ou, ou, ou… se voit automatiquement pointé du doigt comme un antisémite.

Aujourd’hui toute critique à leur encontre est interdite, frappée de tabou. Cela en devient grotesque. Mais là où la grotesquerie devient absolument ridicule, c’est lorsqu’un juif lui-même se fait traiter d’antisémite.

Il suffit donc de qualifier toute personne d’antisémite pour discréditer totalement son discours aussi pertinent et intellectuel soit-il et ils sont nombreux, parmi eux juifs intellectuels :

-Richard Goldstone : ancien juge de la Cour constitutionnelle d’Afrique du Sud qui dans son rapport de la commission d’enquête onusienne accuse l’armée israélienne de « crimes de guerre » durant son offensive à Gaza en référence à l’opération israélienne « Plomb durci », de décembre 2008 à janvier 2009.

 

 

570md_480x270_28lz47Jacob Cohen : ancien enseignant à la faculté de droit de Casablanca qui lui a valu d’être accusé d’antisémite pour ses critiques contre le régime israélien notamment en ayant dit entre autre : « Israël se croit intouchable, mais le vent est en train de tourner ».

 

 

gilad_atzmonGilad Atzmon : ancien Israélien ayant renié sa nationalité ayant écrit un livre The Zionist Caricature
«Il est aussi vrai que je me confronte au “juif” en moi, mais en quoi cela fait-il de moi un antisémite?»

 

 

israel_shahakIsraël Shahak : fondateur de la ligue israélienne des droits de l’Homme, reproche à sa communauté son défaut d’humanisme qu’il cible à travers sa justice violente, son absence d’humour et son mépris pour le savoir.

 

 

falkRichard Falk : professeur émérite américain de droit international à l’Université de Princeton s’est vu traité d’antisémite sur le site du Crif  et a récemment répondu: « Amalgamer mes critiques d’Israël avec la haine de soi en tant que Juif ou la haine des Juifs est une calomnie. J’ai longtemps été un critique de la politique étrangère américaine, mais cela ne fait pas de moi un anti-Américain ».

 

Le terme au final a tellement été galvaudé, sorti tel une arme à chaque critique qu’on est amené à se demander si finalement être antisémite ne signifie plus haïr les juifs mais plutôt l’inverse ; être antisémite ne serait-ce pas lorsqu’on est haït des juifs ?

Et avant d’être accusé à notre tour d’antisémite en tant que rédacteur ou en tant que lecteur, ou tant que partageur pour n’avoir fait qu’un simple constat. On retiendra  le chiffre du quotidien israélien Haaretz qui a déclaré en décembre que 40% des israéliens sont prêts à quitter le pays pour vivre ailleurs. Oh les vilains ! Seraient-ils donc eux aussi antisémites ?

 

Un commentaire

  1. Tout à fait d’accord avec vous, nicolas sarkozy est aussi accusé d’antisémitisme à cause de ses opinions négative vis à vis de la politique israélienne, pas mal sachant qu’il est lui même juif.

    L’antisémitisme est devenu une auto-défense pour israël, mais le vent est entrain de tourner et les gens commencent à en avoir assez de se chantage.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*