Accueil / Écrits libres / 21 Décembre 2012 : On prend un RTT ?

21 Décembre 2012 : On prend un RTT ?

21 décembre 2012, est la date qui affole la Terre entière, supposée fin du Monde annoncée par le peuple Mayas voilà de cela des milliers d’années.

A moins de vivre sur la Lune, impossible pour vous d’avoir échappé aux émissions scénarisant le cataclysme, à vos collègues à la machine à café qui débattent sur le sujet, à vos amis qui vous disent « A bientôt si on se revoit ! » et j’en passe… Bref, le monde est en effervescence mais selon le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), le peuple Mayas n’aurait jamais annoncé la fin du monde le 21 décembre 2012.

Une fin du monde prévue en fait dans 208 ans
Selon les chercheurs et spécialistes des Mayas, pour donner une date, ce peuple  combinait deux cycles. Le cycle Haab, de l’année solaire composée de 365 jours et le Tzolkin avec 260 noms de jours différents. Pour déterminer une date, les Mayas associaient donc ces deux calendriers. Cela fait qu’un même nom de jour ne revient que tous les 52 ans. Ces calculs montrent que la corrélation entre leur calendrier et celui des chrétiens est donc très difficile à obtenir. C’est pour cela que plusieurs bases de calcul existent. Le système de conversion sur lequel la majorité se fonde est celui de Goodman-Martinez-Thompson,  de ce fait même si des chercheurs font correspondre le «  Ahau 3 Kangin » au 21 décembre 2012, d’autre en revanche situe cette date 208 ans plus tard…

Fin d’un cycle, début d’un autre ?
Selon Jean-Michel Hoppan, archéologue, épigraphiste et spécialiste de l’écriture maya, pour ce qui est de la nature de cette journée, les Mayas  n’ont jamais parlé de fin du monde en tant que tel, ni de cataclysme. Ils pensaient juste que ce serait la fin d’un cycle et le début d’un autre. Seuls nos contemporains ont scénarisé cette prédiction en super-catastrophe ne laissant aucune chance de survie à l’humanité.

Seul Allah connaît quand arrivera l’Heure
Cela fait la 183ème fois depuis la chute de l’empire romain qu’on nous annonce la fin des temps. Alors arnaque commerciale ou  traduction d’un monde en crise, ce qui est sûr c’est que l’Homme aura beau essayer de prédire notre fin, seul Dieu Tout Puissant connaît son arrivée et son déroulement. Nous ont été révélés uniquement des signes mineurs et majeurs à prendre en considération, dont certains ont déjà eu lieu ou sont en cours.

A nous donc de nous y préparer, mais pas en allant à Bugarach en chantonnant Kumbaya mes frères, ni en installant un bunker dans sa cave, ou en faisant le plein de boîtes de conserves, mais en préparant sa foi. La préparer signifie accroître les actes d’adoration envers notre Créateur, Le craindre et se repentir, accroître nos bonnes actions dans ce bas-monde, car préparer sa vie après la mort est l’enjeu de notre existence sur Terre.

 «Ô hommes! Craignez votre Seigneur. Le séisme [qui précédera] l’Heure est une chose terrible.Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera ce qu’elle allaitait, et toute femelle enceinte avortera de ce qu’elle portait. Et tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas. Mais le châtiment d’Allah est dur. »

Sourate 22 versets 1 et 2

Ô

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*