Accueil / Écrits libres / Dites Merci ça fait du bien !

Dites Merci ça fait du bien !

« Rapprochez-vous de la perfection, rectifiez continuellement votre conduite ». Devenez meilleur, non pas meilleur que les autres, juste meilleur que ce que l’on est nous-mêmes, voilà véritablement ce que l’Islam nous enseigne. Le musulman est donc conscient de l’importance du comportement qu’il doit avoir, en privé, en public, avec sa famille, son conjoint, ses amis, ses voisins, et tous les gens qu’il côtoiera. Or pour arriver à cette finalité de devenir meilleur, il faut comprendre qu’une science est dédiée à l’étude du comportement : la pyschologie, dont on doit tous s’imprégner… Apprenons à se connaître, à connaître l’autre.

La Gratitude

Savoir dire merci, éprouver de la reconnaissance à l’égard de la vie et de ceux qui nous  entourent : et si on commençait par là pour se sentir apaisé? Plus qu’un signe de politesse le merci est un art de vivre, si l’on sait faire preuve de discernement quant à l’émotion qu’il manifeste : la gratitude. C’est toute une attitude positive qui en ressort, un épanouissement et un apaisement. Pratiquer de la gratitude au quotidien est un gage de bonne santé physique et relationnelle. Donner de soi via un merci après avoir reçu, nous  aide à résister au stress, mais aussi à prendre conscience que nous avons besoin des  autres pour exister. Un merci change une vie, la vôtre.  Non pas le « merci »  réflexe qu’on dit sans réfléchir, instinctivement comme un « ça va ? » après s’être saluer dont on attend finalement aucune réponse. Faire preuve de reconnaissance est un bienfait quand on l’exprime consciencieusement, après avoir reconnu deux éléments. D’une part, après avoir constaté du bien reçu, matériel (cadeau) ou immatériel (un soutien ou un service rendu), et de son coût (l’effort, la contribution que cette aide à demander).  D’autre part la constatation du fait que la source de ce bienfait se trouve en dehors de soi-même. La gratitude qui aura pour ami proche l’humilité et pour ennemi l’ingratitude et l’orgueil.
Car comme le dit si bien le proverbe, gardez en mémoire que : 
« Qui donne ne doit jamais s’en souvenir, qui reçoit ne doit jamais l’oublier ».
Car comme nous enseignait déjà le Noble Coran : 

« Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre »

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*