Accueil / Actualités / Leur estomac est leur moyen d’être entendus

Leur estomac est leur moyen d’être entendus

 Depuis le début de l’année, un grand mouvement de protestation est né chez les prisonniers Palestiniens, qui ont entamé des  grèves de la faim en masse. Et certains ont obtenu victoire, souvenez vous du Cheikh Khader Adnan, de Hana Shalabi, de Mahmoud Al Sarsak qui ont finalement obtenu des accords de libération après des grèves de la faim mettant leurs vies en danger. Mais n’oublions pas les autres prisonniers, solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim.

Traduction Photo :  » Notre père est en train de mourir, votre silence aide. Sincèrement vôtres, les enfants d’Akram Rikhawi » 

Solidarité avec le combattant pour la liberté Akram Al-Rikhawi 93 jours de grève de la faim.

Le prisonnier Al- Rikhawi 48 ans est en danger de mort imminente, il faut agir !

Al-Rikhawi est dans une situation critique, il est atteint de diabète, d’asthme et d’ostéoporose, il ne peut plus bouger et a été transféré à l’hôpital de la prison de Ramlé après avoir subi un accident vasculaire cérébral.

Al-Rikhawi est en détention depuis 2004. Il est en grève de la faim depuis le 12 avril, soit 93 jours et il a refusé toute vitamine ou liquide par voie intraveineuse,  cette grève de la faim est la plus longue menée par un détenu dans l’histoire.

Solidarité avec le combattant pour la liberté Samer Al-Barq, 52 jours de grève de la faim, avec une reprise (soit 77 jours)

Samer Al-Barq, 38 ans, a rejoint le mouvement de grève de la faim du 17 avril, mais il l’avait cessé le 14 mai en même temps que 2000 autres prisonniers alors qu’Israël avait accepté de faciliter les détenus et de répondre à leurs demandes d’en finir avec la politique de détention administrative (sans jugement, ni charge).

Il relança sa grève de la faim le 21 mai après qu’Israël ait renouvelé son ordre de détention administrative.

Solidarité avec le combattant pour la liberté Hassan Safadi, 22 jours de grève de la faim, avec une reprise (soit 93 jours)

Hassan Safadi qui avait mené une grève de la faim de 71 jours, a vu son ordre de détention administrative renouvelé pour 6 mois supplémentaires, il a donc repris sa grève de la faim le 21 juin, et a depuis été placé en cellule d’isolement dans la prison d’Hadarim.

Quelques déclarations du ministère des prisonniers palestiniens

Le ministère des prisonniers a déclaré mercredi dans un communiqué que le prisonnier Al-Rikhawi était dans un état très grave, et qu’il restait catégorique sur sa grève de la faim.

Le ministère a aussi souligné que le tribunal militaire israélien lors d’une audience cette semaine allait discuter de la sortie de Samer Al-Barq, à la condition qu’il soit expulsé vers la Jordanie, où vit sa famille.

Il a déclaré que la poursuite de l’ordre de détention administrative pour 6 mois supplémentaires par l’armée israélienne contre Hassan Al-Safadi était cruel car sa libération était programmée pour la fin du mois .

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*